[Avis] Celestia (BLAM ! )

0

Cette fois-ci, je ne vais pas donner mon avis sur un jeux vidéo, un casque ou bien un film, mais sur un jeu de société intitulé Celestia, créé par une société d’édition BLAM ! BLAM (Between Lake And Mountain) est né de l’association de 4 joueurs passionnés originaire d’Annecy. Aujourd’hui, la société d’édition haut-savoyard compte 2 salariés, mais ce n’est pas moins de 14 associés qui participent à la création et au développement de ces jeux de plateau. Après avoir lancé Celestia en 2015 (sa remastérisation), l’éditeur a officiellement lancé Time Arena. Celestia a rapidement connu le succès et s’est vendu à plus de 10 000 exemplaires depuis sa sortie en 2015. Aujourd’hui, le jeu est traduit dans 18 langues. A la base, le jeu est sorti en 1999 sous le nom de “Cloud 9” et fût créé par Aaron Weissblum. Le jeu Celestia s’inspire des voyages de Gulliver. Il se joue dès l’âge de 8 ans, mais il n’en reste pas moins un jeu prenant et rythmé pour les adultes. Il sera également idéal pour les plus stratégiques d’entres nous. Le jeu Celestia se joue de 2 à 6 joueurs, à partir de 8 ans et une partie dure environ 30 à 40 minutes. Le Pitch : on partira à la conquête des cités célestes, tous ceux-ci à bord d’un magnifique aéronef, et de cité en cité; chaque joueur jouera, à tour de rôle, le capitaine de l’équipe aéronef, tout au long de notre trajet on rencontrera divers obstacles tels que le brouillard, la foudre, des oiseaux tueurs ou encore des pirates.

Mais ce n’est pas tout, BLAM sort également un tout nouveau jeu en 2018, il s’agit de leurs 4ème jeu intitulé “Time Arena“. Dans ce jeu, il faudra s’armer d’un smartphone et grâce à l’application mobile “Time Arèna“, les participants jouent la course contre la montre avec un chronomètre de 10 minutes. L’un des camps stoppe son chrono après avoir joué, et remet en marche celui de son adversaire. On se trouve ici avec 2 jeux de société bien différents l’un de l’autre, avec Celestia qui mise plus sur le jeu à l’ancienne et Time Arena qui modernise le jeu de société en utilisant un smartphone. Et vous, quel sera votre choix ???

Unboxing

Avec Celestia, on se trouvera avec une boîte carrée de toute beauté avec ces ses couleurs. On peut dire qu’elle attira l’attention en boutique, on croirait voir une magnifique toile peinte à la main sur le couvercle de la boîte avec le magnifique aéronef et les quelques cités célestes dans les nuages.  Sur chaque côtés, on trouvera le nom du jeu ainsi que le temps de jeu, l’âge requis et le nombre de personne. A l’arrière, on aura les pièces/accessoires que l’on retrouvera à l’intérieure de la boîte pour jouer, ainsi que les 3 règles/principes du jeu. Justement, que trouve-t’on à l’intérieur ??

Bien évidement, 1 aéronef à construire, 6 pions “aventurier”, 6 tuiles “aventurier”, 9 tuiles ovales “cité”, 4 dés “Événement” et 1 livret de règles, ainsi que 78 cartes “trésors” et 68 cartes “Équipement” et pour finir 8 cartes “turbo”et 8 cartes “pouvoir”.

Ensemble général

Avant de commencer de partir à l’aventure, il va falloir monter de toutes pièces l’aéronef qui reste très simple à assembler, tant que vous suivez bien la notice, il n’y aura aucun soucis. Le principe du jeu reste simple : plusieurs joueurs montent à bord de l’aéronef et il va falloir nommer un capitaine (qui changera à chaque tour de jeu), il va falloir parcourir différentes îles Céleste et récupérer le plus possible de trésors sur ces dernières. Le principe reste simple : celui qui a le plus de trésors remporte la partie. Comment cela se passe t-il ???

Chaque joueurs choisit son pion et le pose sur l’aéronef, on choisit un capitaine, et ce dernier devra lancer les

dés pour déterminer les dangers qu’il doit affronter (le brouillard, la foudre, des oiseaux ou les pirates). Il doit jouer des cartes pour continuer le voyage et arriver à la cité suivante (une boussole, un parafoudre, une corne de brume ou encore des canons). Mais avant que le capitaine ne joue (ou pas) les cartes qu’il faut, l’équipage pourra choisir si ou ou non, ils veulent descendre, cela peut avoir plusieurs conséquences, bonne ou pas :

  •  S’ils descendent, ils récupèrent les trésors de la cité, mais ne participent plus au voyage jusqu’au prochain crash de l’aéronef.
  • S’ils restent, ils continuent le voyage jusqu’à la cité suivante pour des gains bien plus importants.

 

Mais attention, il va falloir faire confiance au capitaine, s’il est incapable de jouer les bonnes cartes, c’est le crash ! Tous les passagers rentrent bredouille et on recommence un voyage avec tous les joueurs à bord, c’est un jeu de Stop ou encore, on peut très bien gagner des points tout de suite ou tenter le tout pour le tout et faire confiance à notre capitaine et prendre le risque de tout perdre.

Le premier joueur qui remporte des trésors pour une valeur total de 50 points, gagne la partie et elle finit en même temps.

Une fois lancé dans l’aventure, on se prête à merveille à y jouer en famille, malgré un petit temps de compréhension des règles.

Une fois l’aéronef monté, j’avais peur de sa solidité, mais j’ai vite été rassuré, le carton utilisé ici est plutôt solide, les cartes et les pions sont juste magnifiques, la qualité est belle et bien au rendez-vous, cela se ressent même dans les accessoires. Seul reproche que je pourrais faire à Celestia, ne pas avoir de tapis de jeu fourni à l’intérieur de la boîte, qui existe belle et bien et qui est vendu séparément (un peu cher à mon goût) au prix de 30 euros.

Le jeu Celestia est disponible au prix de 21,90 euros.

Share.

About Author

Leave A Reply