The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III, le JRPG merveilleux !!!!

Cela fait maintenant plusieurs semaines que j’ai eu la chance de recevoir un exemplaire du jeu : The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III -Extracurricular Edition-, grâce à Koch Media. Le jeu est développé par FALCOM (Nihon Falcom Corporation), mais est publié par NIS AMERICA, le studio de développement est un spécialiste des genres JRPG. La licence The Legend Of Heroes est apparue chez nous en 2016 pour la première sur les consoles de SONY la PlayStation 3 et PlayStation Vita, qui ont vu débarquer plusieurs épisodes “Cold Steel”. Voici quand cet été 2020 (26 juin) arrive sur la Nintendo Switch “The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III” qui est disponible depuis le 27 septembre 2017 sur PS4, nous aurons donc à faire ici directement à l’épisode 3 des Cold Steel, est-ce une bonne idée de faire l’impasse des précédents épisodes ??? Va-t-on comprendre l’histoire ??? Moi-même j’avais pris connaissance de la licence sur l’ère PS3 et Vita, mais n’avais pas franchi le cap à cette époque, je pars donc sur un terrain inconnu avec cet épisode 3 des Cold Steel, je ne connais absolument pas l’histoire des précédents épisodes, est-ce une erreur de ma part de me lancer directement dans cette aventure ?? Vous le découvrirez un peu plus loin dans l’article 🙂

The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III est disponible ici, au prix de 59,99 euros, je tiens avant tout à préciser que le jeu est entièrement traduit en français, ce qui est un excellent point et une très belle surprise, puisque, en général, les jeux édités par NIS America débarquent chez nous rarement avec une traduction.

Tous ceux n’ayant pas fait les précédents épisodes, n’ayez pas peur, puisque l’on retrouve dans le menu principal du jeu, un menu dédié spécialement aux événements passés, ce qui nous permettra de prendre connaissance de l’histoire principale et que l’on peut retrouver à tout moment en cours de partie en appuyant sur le bouton +. Malheureusement elle fera l’impasse sur certaines relations avec des personnages-clés, mais saluons toutefois cette bonne initiative, qui permettra au moins de prendre connaissance de la situation actuelle, on ne partira pas de rien 🙂 Une fois une partie lancée, on se retrouve immédiatement en plein dans un conflit où une forteresse se fait attaquer dans le temps présent, les personnages que l’on rencontre et contrôlera par la suite, ne seront pas immédiatement nommés par leurs vrais prénoms, puisque, pour le moment, ils seront nommés selon leurs couleurs de cheveux – OUI OUI de cheveux !!!!

Voici quelques exemples : la fille aux cheveux roses, le garçon aux cheveux rouges …. je ne m’attendais pas à cela, ce qui m’a surpris et fait sourire par la même occasion. Cette petite phase d’action qui se passe dans le temps présent sera une opportunité de nous montrer différents personnages-clés (un groupe de soldats), bien entendu, mais surtout les mécanismes de déplacement et de combats. Mais il ne s’agit pas d’un tutoriel ici, puisque pendant cette phase il faudra se débrouiller tout seul comme un grand, pas d’explication en vue, néanmoins, l’histoire se met en place. Après la fin d’une scène importante du jeu, on se retrouvera 1 mois avant les événements survenus jusqu’à présent. On se retrouvera donc dans la peau du personnage principal du jeu “Rean Schwarzer”, qui était également le héros des précédents épisodes des Cold Steel, dans cet épisode et suite des événements passés, Rean est surnommé “le chevalier cendré”. Fraichement promu instructeur de l’académie de Thors, il aura pour charge l’instruction de former de nouveaux élèves de la classe VII : Opérations Spéciales.

L’équipe/classe sera composée de 3 élèves qui sont : Juna Crawford, Kurt Vander et Altina Orion, d’autres personnages s’ajouteront à l’équipe un peu plus tard.

J’espère que vous n’avez rien en revanche contre les jeux où les phases de dialogue sont longues, puisqu’ici on retrouve avec énormément de dialogues, bien trop souvent même par la suite, important pour certains et agaçant pour d’autres. Si vous faites partie de la seconde catégorie, n’ayez crainte, avec une simple pression de la gâchette gauche, la vitesse des textes s’accélère grandement et l’on oubliera vite la longueur et lenteur des textes, une très bonne idée, cela fonctionne également sur la vitesse de déplacement de notre héros en cours de jeu. Une fois que Rean a pris son rôle d’instructeur, on découvre petit à petit les bases du jeu : déplacements en combats, utilisations des différentes attaques simples/spéciales, les liens entre les différents élèves …. Des combats ne manquent certainement pas de rythme, je vais vous en dire un peu plus. A gauche de l’écran nous aurons l’ordre d’attaque des personnages/ennemie et à droite la barre de santé/magie .. de nos héros, en bas de l’écran différentes options : combats automatiques (-), voir les liens de nos personnages (L), les supers Crafts (Attaque) R et des informations complémentaires (ZL) ; au centre nous aurons plusieurs actions possibles représentées par la croix directionnelle du côté gauche et de l’autre par les boutons classiques de la manette (X,Y,B,A).

Par exemple : si l’on veut utiliser un objet, il faudra appuyer à gauche de la croix directionnelle, pour fuir un combat sur le bas de la croix directionnelle… mais tout ce qui concerne une attaque, se passera avec les boutons, A : attaquer, X : Crafts, attaque spéciale utilisant des PC, B : déplacer notre personnage sur la zone de combat et Y : les Arts, de la magie d’attaque ou de renforcement, utilisant le PE ; les possibilités sont énormes et les liens ne sont pas à négliger. Un conseil, n’attaquez jamais tête la première sous peine d’en payer le prix. La stratégie est un point très important dans ce The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III. J’ai pris un kiff d’enfer dans chaque combat et de bien placer mes personnages pour des coups critiques et bien plus encore. Certains ennemies nous poseront plus de problèmes que d’autres, puisque l’on rencontrera des ennemis “sorte de minis-boss” dans les divers environnements, qui une fois vaincus, donnent des récompenses et gains d’expériences beaucoup plus intéressant. Si des défaites arrivent trop souvent, le jeu nous proposera de recommencer le combat avec des ennemis plus faibles dès notre première défaite, cela évitera des prises de têtes pour certains si au bout de plusieurs tentatives l’échec est toujours là.

Ici, il faut vraiment examiner la situation avant de passer à l’attaque, il ne faut pas non plus abuser des attaques magiques se déroulant en 2 actions : un premier temps pour charger l’attaque et la seconde pour attaquer, mais entre-temps, l’ennemie peut attaquer et éventuellement nous tuer. Les petites attaques spéciales utilisant des PC bien qu’elles soient efficaces et fonctionnent dès le premier tour, feront diminuer les PC. Pour remplir les PC, il faudra tout simplement faire des attaques simples ou alors être attaqué par un/des ennemie(s), attention toutefois une fois arrivée à 100 PC, une super attaque nommée ici : Super Craft, qui pourra être enclanchée. Mais si vous montez les PC à 200, cela augmentera grandement les dégâts de la Super Craft, mais chaque utilisation fera tomber les PC à 0. Chaque super attaque offrira une magnifique cinématique qui en met plein les yeux –  effet garanti – il sera tout à fait possible de lancer plusieurs supers attaques dans un même combat avec les autres personnages, si l’occasion le permet. J’ai vraiment accroché à ce système de combat. On retrouvera même des combats dans des Méchas, avec un rythme moins rapide mais tellement jouissif, puisque l’on pourra viser les différentes parties du corps de l’ennemie.

Comme dans n’importe quel RPG, nous gagnerons de l’expérience et de l’argent à chaque combat, expérience qui augmentera les caractéristiques de notre groupe de combattants et bien entendu l’argent gagné sera fort utile pour acheter des potions/accessoires/armes. Lors de nos balades, il sera même possible de trouver des coffres renfermant des accessoires/armes plus ou moins rares ainsi que des potions.

Bien que nous puissions nous balader à notre guise dans la/les grande(s) ville(s) et ainsi rentrer dans différentes boutiques, les environnements extérieurs des villes (les plaines), bien que magnifique, restent un peu plus limités ; pour faire simple, on débarque dans une zone, une ou plusieurs quête(s) sera(ont) à effectuer, différents ennemies s’y trouvent (que l’on voit à l’écran), que l’on peut décider ou non de combattre, attention toutefois si l’ennemie nous attaque en premier, il aura l’avantage de commencer en premier et voire même d’attaquer sur plusieurs tours et l’inverse se produit si c’est nous qui attaquons en premier. Avant de partir en mission, je conseille de faire le pleins de potions de récupération : santé, PC, PE, surtout si l’on compte (comme moi) défier tous les ennemies que l’on croise. On pourra également trouver sur certaines parties de l’environnement des bornes qui permettront de nous soigner totalement.

Visuellement, The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III est réussi, bien que le Cel-shading 3D ait pris un petit coup de vieux ici, Les animations sont rigides, mais les personnages et les divers environnements que l’on rencontre sont plaisants à regarder, même si cela manque un peu de finesse, cela ne m’a pas dérangé. Le jeu tourne parfait en mode dock, qu’en mode portable, je n’ai rencontré aucun GROS ralentissements. Mentions spéciales aux attaques SUPER spéciales qui sont justes “whouu”, elles se laisseront regarder avec plaisir. Concernant la partie sonore, que dire de plus, elle fera son travail avec merveille et colle à la perfection avec cet univers, les voix qui sont d’origine en anglais sont réussies. Cependant, je regrette l’absence de voix japonaises. Avec The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III, on en aura pour notre argent avec sa durée de vie titanesque, comptez plus d’une centaine d’heures de jeu, entre les missions principales et secondaires, rajoutez à cela que le jeu propose également un jeu de cartes où l’on pourra défier d’autres PNJ et ainsi gagnez de nouvelles cartes pour augmenter notre deck, qui est une très belle surprise. Une chose est sûre, on ne s’ennuiera pas une seconde avec ce jeu.

Conclusion

The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III est un magnifique JRPG que je conseille les yeux fermés. Bien que l’on commence ici avec l’épisode 3, on ne se sentira pas dépaysé grâce aux résumés des précédents épisodes que l’on trouve directement dans le menu principal ou en cours de jeu. Le jeu est visuellement accrocheur bien que le rendu en Cel-shading a pris un petit coup de vieux au fil des années. Pas de bugs ou de ralentissements constatés que ce soit en mode dock que portable. La bande-son est réussie et la durée de vie est titanesque.

Mention spéciale au combat qui est juste excellente et l’animation du Super Craft !!!!

FONCEZ sur ce The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III !!!

Les Plus :                                                                      Les Moins : 

– Visuellement joli                                                                          – Pas de voix japonaises

– La bande-son                                                                                – euh …rien d’autres …

– La durée de vie

– Les combats une tuerie 

– Les personnages attachants

– Le résumé bienvenu 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.