Hunting Simulator 2, la chasse ultime sur consoles et PC ???

Aujourd’hui, je vais donner une nouvelle fois mon avis sur un jeu de simulation, mais cette fois-ci pas de camions ou de tracteurs et de champs, place à la nature et plus particulièrement à la CHASSE !!! Le dernier jeu de simulation que j’ai pu tester m’a vraiment donné un goût amer pour diverses raisons : techniquement à la ramasse, remplis de bugs…, il s’agit de “Farmer’s Dynasty” sur Nintendo Switch mon test : ici, un jeu qui a été également édité par NACON, tout comme Hunting Simulator 2. J’ai donc voulu donner une seconde  chance à l’éditeur après le précédant désastre, mais cette fois-ci, je ne testerais pas le jeu sur la Nintendo Switch MAIS sur la Xbox One et plus précisément la One X. Dans la vraie vie, je ne pratique pas la chasse, mais étant petit (ce qui remonte mine de rien à loin), j’accompagnais mon père et y passais la matinée ou la journée, des moments entre père et fils très agréable 🙂 J’avais donc hâte de tester cette nouvelle simulation qui se concentre spécialement sur la chasse. Hunting Simulator 2 est disponible au prix de 59,99 euros, possible même de le trouver pour 49,99 euros.

Une fois le jeu lancé, on aura la possibilité d’incarner un homme ou une femme dans Hunting Simulator 2, mais malheureusement il sera impossible de personnaliser son avatar, ce que je veux dire par là, c’est qu’il n’est tout bonnement pas possible de choisir par exemple : une coupe de cheveux, le trait du visage, la forme, la taille de notre avatar… ne comptez pas personnaliser votre chasseur/chasseuse à votre image ce qui est dommage !!!! Après cela, nous serons immédiatement lancé dans l’aventure, enfin plutôt le didacticiel qui nous apprendra les bases de la chasse, tout ceux-ci nous sera expliqué par une voix OFF et en français, mais aussi par des sous-titres. C’est ici que l’on apprendra comment pister un animal, ouvrir la carte et y déposer un marqueur, qu’il faudra des permis pour chasser tels ou tels animal, MAIS c’est surtout là que l’on découvre notre compagnon de route, enfin de chasse plutôt, il s’agit d’un chien est plus précisément d’un Beagle, on pourra même lui donner un petit surnom 🙂 On y apprendra à lui donner des ordres, à l’encourager, le caresser… (via un panel ou plusieurs actions seront possible, selon la race/spécificité du chien). C’est aussi grâce à lui et son flaire que l’on tuera notre premier animal un “Cerf de Virgine”, c’est également par cette action que ce didacticiel se terminera. Une fois terminé, on sera immédiatement emmené dans notre maison/chalet qui nous servira de base avant de partir à la chasse que l’on peut visiter à notre envie, c’est également ici que l’on pourra acheter les permis adéquates de chaque région, des nouvelles armes, vêtements/accessoires indispensables pour la chasse ou alors une nouvelle race de chien, tout ceux-ci se passe sur un ordinateur posé sur un bureau. On y retrouvera également notre compagnon sur son panier à côté de la cheminé, mais aussi différentes pièces où l’on peut y retrouver nos armes achetées qui seront exposées ou bien nos trophées de chasse. Une fois le tour du propriétaire fait, plusieurs choix s’ouvrent à nous, soit on part directement à la chasse dans les différentes régions proposées ou bien s’entrainer au tirs. Comme dit un peu plus haut, avant de partir sur une région en particulière, il faudra faire attention d’y avoir le/les permis adéquate(s) pour y chasser le bon gibier. Attention : avoir le permis pour tuer un canard ou un cerf dans le Colorado. ne donne pas l’autorisation de le chasser dans le Texas, il faudra repasser à la caisse et ainsi acheter le permis de la bonne région (Colorado, Texas, Europe). Après avoir choisi un endroit où aller chasser, on sera automatiquement envoyé dans une petite maisonnette de chasse, ici il sera possible de choisir nos armes, accessoires et appâts, ainsi que notre compagnon avant de partir, c’est également ici qu’il sera possible de savoir s’y l’on compte vendre ou garder le gibier en trophée (trophée exposé dans la salle dédiée dans la maison).

Il faut savoir également que l’on ne pourra pas porter du gibiers à volonté, on sera limité et il faudra passer obligatoirement par la petite cabane pour s’en démunir et ainsi continuer à chasser. L’argent a une place vraiment importante ici, bien trop même, posséder TOUS les permis de chasse, acheter de nouvelles armes et il y en a un sacré paquet vêtements/accessoires…, ce qui va très vite faire monter la facture et il faudra BEAUCOUP d’argent, et ce n’est pas si facile d’en avoir. On risque bien plus d’en perdre que d’en gagner ; tuer un mauvais animal, tuer un animal avec la mauvaise arme, tirer trop souvent d’affilée….On n’échappera pas aux amendes et cela fait TRES mal au porte-monnaie. Pour gagner de l’argent, il faudra bien entendu tuer du gibiers. Lorsque nous sommes un peu limité au début à des canards… qui sont achetés environ 30-45 euros pièces et qu’une amandes est généralement de 200-250 euros, va falloir en tuer du canard en cas d’amende, cela est bien dommage et risque fort d’énerver pas mal de monde. Mais ce qui m’a le plus énervé, c’est de suivre une piste pendant plusieurs minutes et heures grâce à notre chien et de se retrouver devant un animal que l’on ne pourra pas tuer car nous n’avons pas la bonne arme – ce qui arrivera très souvent au début d’aventure – ou bien tuer des canards prés d’un étang qui tombent dans l’eau MAIS impossible de le récupérer pour l’instant puisque notre Beagle du début d’aventure est incapable de récupérer le gibier dans l’eau (pourtant il fait trempette dans l’eau) et nous, bien entendu, nous ne pouvons pas le récupérer, je peux vous dire que c’est très ragent.

A noter qu’il y aura plusieurs spécificités/races concernant les chiens où différentes actions seront possibles de faire selon la race.

Par exemple :

  • Chiens courants idéales pour pister les gros gibiers, aboie dans sa direction.
  • Chiens d’arrêt idéales pour repérer les gibiers de petite taille, s’immobile et piste sa direction.
  • Chiens rapporteurs idéales pour rapporter les proies de petite taille, on pourra lui demander de rapporter le gibier via la commande “Va chercher”.

A nous donc de sélectionner le bon chien que l’on veut pour partir chasser. Chaque action que l’on fera avec son compagnon de route lui fera gagner en expérience, ce qui aura pour effet d’augmenter ses caractéristiques/performances sur le terrain.

Techniquement, Hunting Simulator 2 n’est pas une claque, mais je m’attendais pas du tout à ça, bien que la végétation et les animaux sont plutôt bien réalisés, les effets de lumière, rayon du soleil dans les bois et le brouillard donnent le petit effet “whouu” quand-même, voir les feuilles des arbres tomber devant nous, les branches bouger, nous plongent vraiment en pleine nature et ce petit côté immersive est vraiment génial. Je reste en revanche déçu de certaines textures, cailloux, planches de bois des cabanes/ tours de gaie… lorsque l’on s’y rapproche beaucoup trop près, elles manquent cruellement de détailles. J’ai pu également remarquer quelques petits soucis de retard d’affichage à l’écran mais aucun ralentissement à signaler, et de ce point de vu, je suis agréablement surpris. Dommage en revanche que la météo ne soit pas dynamique (météo changeante automatiquement), idem avec le cycle jour/nuit, il faudra passer par sa chambre et ainsi sélectionner un créneau horaire : matin, midi ou soir. La météo, elle sera aléatoire selon le temps de la journée choisie : normal, pluvieux, brumeux.. et sera toujours la même malgré le temps écoulé en chasse. La sensation de chasse est bien présente et j’aime bien ce petit micro effet de ralenti lors que l’on met en joue un animal, ce qui laisse un petit peu de temps pour viser, on pourra également choisir 3 vues pour notre chasseur (FPS, vue à la troisième personnage, ce qui est sympa de pouvoir choisir  🙂 Quant à la bande-son, il n’y a pas grand chose à lui reprocher, puisque en pleine nature, on aura uniquement les bruits de la nature, entendre le vent souffler, une rivière couler, le bruit des différents animaux sont juste reposant et géniaux. La musique que l’on entend une fois de retour dans la maison, reste plutôt agréable. Avec tout ça, vous devez bien vous en douter la durée de vie est titanesque, surtout si l’on compte tout acheter en passant par les vêtements, accessoires, armes et pleins d’autres encore, chasser les différents gibiers les vendre ou en faire des trophées pour notre maison, il y a tellement de chose à chasser et à faire.

Conclusion

Hunting Simulator 2 est une agréable surprise, malgré quelques petits défauts. Le jeu reste techniquement joli, les effets de lumières sont réussis, la bande-son est juste magique, on se laisse emporter par l’ambiance sonore de la nature. La sensation de chasse est bien ressentie, je me suis moi-même surpris de pister un animal pendant des heures en compagnie de notre fidèle compagnon, sans m’en lasser. Un compagnon qui gagne en expérience au fur et à mesure des actions utilisées pour devenir plus performant.

Chasseur/chasseuse foncez sur cette simulation de chasse qui reste une très belle expérience et surprise !!!!

Les Plus :                                                                                            Les Moins :

–  Techniquement réussi                                                                              – Quelques soucis techniques

– Notre Compagnon                                                                                       – Pas de météo dynamique

– La sensation de chasse bien présente                                                 – Les amendes trop élevées

– La bande-son                                                                                                 – Pas de personnalisation de notre personnages

– Nombres d’armes impressionnante

– Durée de vie

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.