PC,  Tests

[Test] Mutant Year Zero Road To Eden (PC)

Il y a des jours dans ma vie où je m’ennuis côté jeux vidéo ou je ne sais pas à quoi jouer malgré le nombre de jeux à faire, mais à ce moment là ces jeux ne me disant rien et j’aimerais tester/jouer à un jeu qui sort de l’ordinaire. Bien souvent, dans ce moment, je vais faire un petit tour sur les stores pour dénicher un jeu pas trop cher et qui attira mon attention, il faut surtout jeter un coup d’œil sur les jeux indépendants qui sont de vraies petites perles. Là, je fouine du côté de chez STEAM, regarde dans leurs nouveautés, pas grand chose; je vais dans les jeux qui me sont proposés selon mes choix, je tombe sur un jeu qui attire beaucoup mon ATTENTION, je lis le résumé et commence à regarder quelques vidéos, ET là, grand coup de cœur pour ce petit jeu, histoire plutôt intéressante, univers que j’adore et SURTOUT des personnages qui ont la grande classe, j’ai donc craqué. Le jeu en question, s’intitule Mutant Year Zero Road To Eden disponible au prix de 34,99 euros dans sa version basique et 54,99 euros dans version deluxe édition depuis le 4 décembre. Le jeu est développé par The Bearded Ladies et édité par Funcom. Avant toute chose, il faut savoir que le jeu Mutant Year Zero est tiré d’un jeu de plateau connu en Suède portant le même nom. Mais de quel type de jeu s’agit-il me direz-vous ??

 

Il s’agit d’un tactical RPG qui se joue beaucoup comme un X-COM, mais qui a sa propre identité. Dans Mutant Year Zero Road To Eden, on se retrouve dans un monde post apocalyptique. Les héros/personnages que l’on contrôle risquent bien de vous faire sourire par leur originalité et c’est bien cela qui m’a attiré vers ce titre. Ici, on contrôlera des mutants et principalement un canard, un sanglier et un peu plus tard, par plusieurs membres. Dès le lancement du jeu, le ton est donné, nous sommes dans l’univers post-apocalyptique, le monde tel que nous le connaissons à disparu suite aux ravages d’une grave épidémie qui aura touché l’ensemble de la population, qui laissera place aux rares survivants qui se tiendront dans la dernière civilisation connue, nommée ARCHE où l’on retrouvera mutants et humains. Car cette cause nucléaire a fait apparaître de nouvelles forme de vies. Comme indiqué un peu plus haut, nous contrôlerons justement deux mutants anthropomorphe : un canard nommé Dux et un sanglier nommé Bormin, qui semble bien sympathique. Nos deux compères sont des “traqueurs”, ils parcourent la zone (le monde autour de l’Arche), à la recherche de ferraille qui sera la principale monnaie d’échange et de survie dans ce monde.

Mais attention cette “zone” n’est pas sans danger puisque l’on rencontra différents risques et ennemis comme par exemple, les goules et la secte nommée Nova, qui elle n’a qu’un seul but : éliminer ou je devrais dire, éradiquer l’Arche. Au fil de notre aventure avec nos chers Dux et Bormin, on en apprendra un peu plus sur l’Eden, une terre d’accueil pour toute l’humanité qui n’était jusque là qu’une légende et qui pourrait bien exister !!! Tout du long de l’aventure, Dux et Bormin croiseront le chemin de différents mutants qui feront partie de l’équipe comme par exemple Selma une mutante/humaine et bien d’autres encore. Le travail fait par les développeurs en ce qui concerne l’histoire est très bien écrite, on veut suivre l’histoire et en apprendre beaucoup plus sur l’Arche et ce fameux Eden, la narration est également bien travaillée, nos personnages on vraiment leur propre personnalité, mention spécial à ce cher canard Dux qui est un vrai comique. Maintenant parlons des déplacements et des combats dans Mutant Year Zero Road To Eden : les déplacements restent très simples, on peut également switcher entre notre héros à tout moment, une fois le leader choisi, on peut très bien ordonner à nos coéquipiers de nous suivre ou bien de nous attendre à un endroit, ce qui sera idéal dans certaines phases. On peut également choisir de marcher normalement ou bien de jouer la discrétion (meilleure solution devant l’ennemies), en agenouillant nos héros, ce qui aura pour but d’éteindre la lampe torche et de SURTOUT diminuer la distance de vision de nos ennemies et de les prendre en embuscade, ce qui nous permettra de trouver la meilleure stratégique à adopter.

Je peux vous dire qu’il va falloir être malin et opter pour la meilleur solution avant d’attaquer, au risque de mourir très très rapidement, une seule erreur de notre part et la partie peut vitre être terminée. La difficulté est bien pointue, bien trop même. On voit clairement une différence entre nous et nos adversaires qui est inégale !!! La stratégie et les attaques en silence sont vivement conseillées. Les adversaires sont sans pitié et leurs attaques mortelles, bien souvent en 2-3 attaques nos héros vont vite voir la mort devant eux, rajoutez à cela que certains ennemis pouvant appeler des renforts – petit conseille, pensez à les tuer en premier – ils sont facilement reconnaissables, notre patience sera mise à rude épreuve !!!! Avec un peu, VOIR beaucoup de chance, on peut éventuellement se sortir de cette malheureuse situation. Les déplacements en phase combats sont différents, ici on sera limité en nombre de pas. Une fois un combat engagé, un plateau s’ouvre autour de nous avec des cases, il faudra se déplacer de case en case à tour de rôle et ainsi éliminer tous les ennemies, mais attention, lorsque l’on attaque nos ennemis, nous aurons un pourcentage de précision pour chaque tirs pour augmenter nos chances, être le plus prêt possible de l’adversaire serait un plus.

A chaque fin de combat, nous gagnerons des points d’expérience, qui fera monter de niveau nos personnages et ainsi gagner des points de compétence, point à dépenser pour améliorer la branche de mutations qui améliora les statistiques globales de nos mutants. Au fil de l’aventure, on découvrira de nouvelles armes efficaces ou non ou bien la possibilité d’en acheter à la boutique d’Iridia qui se tient à l’Arche grâce à la ferraille trouvée, ou bien les améliorer via des améliorations récoltées dans certain coffre ou bien passer chez l’atelier de Delta également à l’Arche. Techniquement, le jeu est réussi, les effets d’ombres et lumières sont splendides, les différents environnements que l’on découvre sont juste magnifiques. Nos héros sont superbement bien réalisés, ce qui les rend encore plus attachant. Il m’a fallut environ 16 heures voir plus pour arriver au bout du jeu. La difficulté du jeu est VRAIMENT bien présente, notre patience sera mise à rude épreuve.

Conclusion

Mutant Year Zero: Road To Eden reste pour moi, une merveilleuse surprise. Le jeu est techniquement réussi, le scénario donne envie d’en découvrir de plus en plus au fil de l’aventure, les phases de combats sont une franche réussite. Seul point noir au tableau, une difficulté aléatoire et bien trop difficile, qui demandera beaucoup de patience, comptez en plus une durée de vie très conséquente. Si vous êtes adepte des jeux tactile-RPG, foncez sur ce Mutant Year Zero qui est une vraie réussite!!!

+ Magnifique                                                                          – Difficile 

+ Scénario prenant                                                            – Personnage pas trop résistant  

+ Durée de vie

+ Personnage attachant

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.