[Test] Conan Exiles (Xbox One)

0

Quand j’entend le nom de Conan, cela me fait tout de suite penser au film de John Milius sortie en 1982 “Conan le barbare” avec, comme acteur principal, Arnold Schwarzenegger. La série est née en 1932 sous la plume de Robert E. Howard. L’univers mystique et la violence que Conan, le cimmérien dégage m’intéresse beaucoup, alors l’arrivée de tout cela dans un jeu vidéo pourra donner des possibilités énorme. Ce n’est pas la première fois que l’univers de Conan débarque dans les jeux vidéo, et voilà qu’aujourd’hui, Conan Exiles est enfin disponible sur PC/PS4 et Xbox One. Depuis l’année dernière, le jeu était en Early Acces sur la plateforme STEAM, ce qui a permis au développeur de façonner le jeu petit à petit. Je n’ai malheureusement pas essayé le jeu à cette époque, quant aux critiques, celles-ci étaient très positives. Le jeu est développé par Funcom, un studio Norvégien et édité par Koch Media et Deep Silver, sortie officiellement le 8 mai. Conan Exiles est un mélange du genre action, survie, construction…. Il ne plaira pas à tout le monde, moi-même je ne m’attendais pas du tout à ce genre de jeu. Je voyais plus l’univers Conan dans un jeu orienté 100% action ou bien beat’em all. Si vous ne supportez pas de passer des heures et des heures à chercher des matériaux et à construire/bâtir (armes/armures/donjon), passez votre chemin sur le jeu. Le jeu est avant tout orienté multijoueur, mais il n’en oublie pas pour autant le mode solo, et justement je me pencherais principalement sur ce mode. Avant de se lancer dans l’aventure, il faudra choisir si vous voulez commencer l’aventure en solo ou en multijoueur; en solo, pas besoin d’avoir un serveur, tout se passe en local, alors que le multi est hébergé sur une seule et même machine.

Mais Conan Exiles dispose d’un certain nombre de serveurs officiels, on peut également acheter son propre serveur via G-Portal, cela coûtera environ 16 euros par mois. Dans Conan Exiles, on partira du plus bas de l’échelle, un exilé, un paria, seul au beau milieu d’un désert barbare ou les faibles sont tués par la loi des plus forts. Après une cinématique d’introduction plutôt sympathique, et qui explique le pourquoi du comment nous somme arrivé là, une fois libéré, on se trouve en plein milieu du désert et l’aventure commence enfin !!! Le jeu étant basé principalement sur la survie, tous ceux-ci dans un monde ouvert, on commencera notre aventure avec rien d’autre que nos mains nues: aucune armes, ni vêtements (enfin si, on aura quand même un slip). Si comme moi vous n’êtes pas un habitué du genre, on peut vite se trouver dépassé et chercher ce que l’on doit faire des le début de l’aventure, Conan Exiles ne dispose pas vraiment de didacticiel, il faut apprendre sur le tas. On comprend très vite qu’il faut partir à la recherche de matériaux (pierres/fibres végétales…) pour ainsi fabriquer vêtements/armes rudimentaires, et bien évidement, on pourra faire évoluer/augmenter tous ceux-ci au fil de l’aventure, pour cela il faudra fabriquer un établie pour permettre cela. Si vous comptiez partir guerroyer à coup d’épée lors de bataille épique dès le début d’aventure, vous risquez d’être FORT déçu. Une fois les premiers matériaux, il faudra passer par le menu pour voir ce que l’on peut fabriquer et avec quels matériaux. Pour chaque fabrication, il y aura un petit temps d’attente qui sera plus ou moins long selon ce que l’on aura choisi de fabriquer.

Mais ce n’est pas tout, étant basé sur la survie, il faudra également faire attention aux jauges qui représentent la faim et la soif qui se tiennent en haut à gauche, juste en dessous de la barre de vie et d’endurance. Je vous conseille de bien y faire attention, il serait bien dommage de mourir de faim et de soif. En parlant de mourir, il faut savoir qu’une fois mort, vous recommencerez tout depuis le début, ce qui veut dire : plus d’armes, plus de vêtements et  plus d’inventaires, tout est remis à zéro. Alors oui, c’est UN COUP DUR, surtout si l’on n’a pas l’habitude dans un jeu de tout refaire, mais ne vous inquiétez pas, on pourra retourner là où nous sommes mort pour récupérer tout notre inventaire (ouf !!). Il faudra refaire cette action à chaque fois que l’on mourra (très souvent), enfin tout dépend si l’on veut récupérer notre ancien inventaire ou pas. Dans Conan Exiles, la survie compte beaucoup, mais ce n’est pas tout, il faudra également bâtir maison/forteresse ou bien une cité entière, de ce côté là, les possibilités sont juste énormes; construisez partout, ou presque, que ce soit sur des ruines anciennes ou encore sur un flanc de falaise, construire des meubles et des décorations, il y aura de quoi nous occuper des heures et des heures. En plus de faire attention de ne pas mourir de faim ou de soif, il faudra faire également attention à tout ce qui nous entoure comme des animaux et même des humains (genre barbares)… Au tout début d’aventure, nous croisons des sortes de tortues géantes, il y en a des petites et des grandes. On découvrira par la même occasion leurs nids avec bien entendu des œufs, qui seront idéals pour se nourrir rapidement, sauf qu’il faudra faire très attention si vous décidez de piquer les œufs ou voir même de passer à côté, ces gentilles tortues vont vous attaquer et je peux vous dire qu’il n’est pas si facile de se débarrasser de ces bestioles et idem pour n’importe quels ennemis en cas de fuite. Deux options s’ouvrent à nous : fuir ou combattre; si l’on décide de fuir, il faudra courir vite pour que l’ennemie nous perde de vue, ou bien traverser une rivière, je ne sais pas pourquoi ils sont incapables de nous suivre ou plutôt de traverser dans l’eau. Deuxième option, le combat : au début de partie, je vous le déconseille car la première arme que vous aurez confectionnée sera bien trop inefficace. En parlant de combat, je trouve dommage qu’il n’y ait pas de système de ciblage sur les ennemis et que l’ensemble reste bien trop approximatif, on tape un peu au pif et bien souvent à coté. Attention à la jauge d’endurance, chaque attaque la fait diminuer. Ma plus grosse déception du jeu est de ne pas avoir une mini-carte pour m’orienter, il faudra obligatoirement faire un tour dans le menu pour la voir, ce qui gâche un peu l’aventure pour ma part.

Côté esthétique, Conan Exiles s’en sort plutôt bien avec une direction artistique travaillée, soulignant d’intenses panoramas par des effets de lumière convaincants (les levers de soleil sont toujours de grands moments) avec des animations approximatives. En revanche, il faudra aussi compter sur des baisses de framerates et de pas mal de bugs. Notre héros reste assez simple à prendre en mains, après un petit temps d’adaptation, les déplacements se font naturellements, il faudra surtout s’habituer à pivoter entre les “modes” combats et déplacements normaux. Les bruitages quant à eux, collent bien à l’aventure et la piste musicale s’adapte bien aux instants critiques. Petit point à préciser, bien que le jeu soit jouable en solo, il demandera beaucoup de patience surtout lors d’une attaque en meute qui restera “très” dur, alors qu’en multijoueur cela passe sans problème.

Conclusion

Conan Exiles sur Xbox One reste un jeu moyen. Si vous cherchez un jeu basé sur la survie/crafting et la construction ainsi que sur le multijoueur, alors Conan Exiles est fait pour vous. En revanche, si vous attendiez un jeu axé sur de l’action à 100% dans l’univers de Conan alors passez votre chemin. Les phases d’action sont à revoir ici. L’intérêt du jeu est de se jouer en multijoueur et NON solo, bien qu’il y ait un mode solo, le fait de mourir “très” souvent et de tout refaire à zéro risque fort de blazer pas mal de monde.

 

50% Moyen

+Plutôt joli
+Jouabilité adaptée sur console
+Durée de vie énorme
- Pas mal de bugs
- Les combats TROP brouillons
- Le solo

  • 50 %
  • User Ratings (0 Votes) 0 %
Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.