[Test] Illusion a Tale of The Mind (Xbox One)

0

Illusion a Tale of The Mind est édité par Ravenscourt, mais développé par le studio canadiens Frima et Groupe PVP. Le jeu est disponible en téléchargement sur PC via Steam, PS4 et Xbox One au prix de 19,90 euros quelque soit la version.  Illusion a Tale of The Mind est un mélange de jeu d’exploration/aventure et de réflexion; ici, la principale action du jeu sera de partir à la recherche d’objets pour en apprendre un peu plus sur l’histoire, et de résoudre des énigmes pour avancer dans l’histoire. Le jeu reste dans la simplicité. Concernant l’avancement de l’aventure, le chemin nous est quasiment tracé, je veux dire par là, que l’on ne cherche pas “très” longtemps notre chemin, en revanche les énigmes restent bien corsées pour la plupart du temps. Il faudra donc beaucoup de patience et surtout de l’OBSERVATION. Mais faut-il craquer pour le jeu ??? L’histoire est-t-elle intéressante ??? L’illusion est-elle réellement présente ???? Nous allons voir cela ensemble.

Dans Illusion a Tale of The Mind, nous contrôlons une jeune héroïne, prénommée Emma, qui doit avoir environ 10 ans, voir moins. Elle sera accompagnée d’une peluche parlante en forme de lapin qui répond du doux nom de Lupin. On commence l’histoire avec une Emma enchaînée, mais qui est libre des ses mouvements. Elle entend une douce voix qui n’est autre que Lupin; il lui explique comment se détacher et voilà que notre première énigme qui débarque. Pour pouvoir se libérer, il faut positionner correctement Emma dans le décors pour ainsi réussir à reproduire une clé et ainsi la libérer, personnellement, j’ai mis un bon petit moment pour comprendre ce qu’il fallait faire ici. Il faut tout simplement jouer avec le décor et le positionnement d’Emma pour reproduire tels ou tels objets, nous somme aidés par un schéma. Mais ne vous inquiétez pas, en général avec une bonne observation, on trouve vite les objets avec qui interagir, ils brillent un peu plus que les autres :). La plupart des énigmes jouent avec les effets d’illusions, puisqu’il faut jouer avec le décors et trouver le bon positionnement pour enclencher la bonne action. Au fur à mesure que l’on avance, on apprend qu’Emma est enfermée dans l’esprit de quelqu’un et son rôle sera de lui redonner ses souvenirs enlevés ou plutôt emprisonnés par un méchant illusionniste, nommé Francis (qui a l’air d’en vouloir principalement à Euclide, le père d’Emma). Là où j’ai trouvé Illusion a Tale of The MInd intéressant, c’est le fait de pouvoir trouver des gramophones et des pages de souvenir dissimulés dans chaque niveaux, à ce moment là, on apprend qui est cette personne (là où Emma est coincée) connu sous le nom d’EUCLIDE, réputé comme l’homme le plus fort du monde qui travaille dans un cirque et bien d’autres mystères comme sa véritable identité, ainsi que son vécu (travail/amour….).

Je trouve ça très intéressant d’avoir dissimulé quelques indices comme les Gramophones/pages de souvenir comme ça, cela permet d’allonger un peu la longévité du jeu et SURTOUT, on a envie d’en apprendre beaucoup plus sur le personnage Euclide. L’intrigue du jeu se situe à Paris au début du XXe siècle, plus particulièrement dans l’univers du cirque et du cabaret. En revanche, je trouve dommage que l’on doit faire pas mal d’aller et retour pour débloquer certaines situations, Quant aux énigmes, on peut avoir du très facile au TRÈS compliqué, alors la patience sera de mise. La jouabilité, elle reste vraiment simple puisque ici, on se contentera de déplacer Emma via le joystick gauche et d’appuyer sur le bouton interaction (A) dans certains cas. Emma saute et court automatiquement toute seule, du coup, on fait vraiment le stricte minimum et cela fonctionne plutôt bien, dans de rares conditions, on aimerait bien avoir un bouton dédié pour la course. Le côté artistique du jeu est réussi, l’univers reste sombre, Emma et Toupin sont très attachants, les effets de lumières et d’ombres sont très réussis. J’ai rencontré quelques petits soucis techniques comme par exemple des petits ralentissements et quelques bugs de collision. Les temps de chargement sont un peu longs. Si vous avez la mal chance de mourir/perdre, comptez environ 30-40 secondes. La bande-son colle à merveille avec l’univers, elle reste un vrai régal pour nos oreilles. La durée de vie de Illusion a Tale of The Mind reste très satisfaisante, comptez environs 6-7 heures, si on prend en compte la résolutions des énigmes. Une fois le jeu terminé, je ne vois pas du tout l’intérêt d’y rejouer, lors de la première partie, on récupère tous les gramophones et pages de souvenir.

 

CONCLUSION

Illusion a Tale of The Mind est un très bon jeu de réflexion/aventure, l’histoire reste intéressante à suivre, en plus d’être émouvante. Le jeu est techniquement réussi malgré quelques “petits” soucis technique (bugs/ralentissements). La bande-on est réussie, la jouabilité reste vraiment simple, mais elle est efficace. La durée de vie reste plus qu’honnête pour ce genre de jeu. 

 

70% Bon

+ L'histoire
+ Visuellement réussi
+ Durée de vie
+ Les énigmes
- Ralentissements/bugs
- Trop d"aller et retour
- Une fois finie aucun intérêt

  • 70 %
  • User Ratings (0 Votes) 0 %
Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.