Nintendo Switch,  Tests

Redeemer : Enhanced Edition (Nintendo Switch)

Redeemer est un jeu qui est sorti il y a 2 ans sur PC. Le voici de retour dans une version enrichie et sur console de salon. Le jeu avait réussi à séduire les gamers sur PC avec des affrontements violant et univers sombre ; malheureusement, à l’époque, je n’avais pas mis la main dessus ne disposant pas de PC gamers. Mais aujourd’hui, j’ai réparé mon erreur et je vais pouvoir tester le jeu sur la Nintendo Switch. Encore un GRAND merci à Koch Média pour l’envoi de ce code de jeu 🙂

Redeemer est développé par Sobaka Studio qui est leur premier jeu qui débarque sur console et de Gambitious Digital Entertainment. Si comme moi vous ne connaissez pas Redeemer, il s’agit d’un beat them all vu par le dessus et qui est très très brutal. Vous cherchez un bon défouloir ? Le jeu risque bien de vous convenir. Il nous plonge dans la peau d’un ancien mercenaire nommé “Vasily” qui travaillait pour le compte d’un fabricant d’armes ; le jour où son employeur voulu le transformer en robot soldat, Vasily décida de s’enfuir. Devenu hors-la-loi, il trouva refuge dans un temple nommé “L’étoile évanouissante” auprès de moines pour trouver la paix, il se mit à la méditation, mais voilà qu’après 20 ans de paix et de repos, son passé va le rattraper. Le Temple se fait attaquer et les moines tués !!!!! Vasily reprend du service !!!!! Ne comptez pas voir une belle cinématique tournée avec le moteur du jeu, vous racontez l’histoire de Vasily, il n’y en a pas, le jeu se contente de montrer des scènes fixes qui défilent devant nos yeux, ce qui colle plutôt bien à l’univers. Tous ceux-ci avec un récit raconté par Vasily lui-même. Avant de se lancer dans l’aventure, il faut avant tout choisir le mode de difficulté adéquate, 3 modes nous sont proposés : facile, normal et éprouvant. Une fois tout cela passé, il est temps de prendre notre ancien mercenaire en main . . .

La jouabilité reste d’une simplicité absolue. La touche “A” servira à donner des coups de poing, “X” des coups de pieds, “B” à faire des roulades, “A” pour saisir les objets/adversaires, la gâchette “ZR” servira pour tirer avec son arme. Une fois tous ceux-ci bien maîtrisés – ce qui vient absolument vite – il est temps de réellement passer à l’action. A ce moment-là, on voit le vrai potentiel de ce que peut proposer Redeemer, être un DÉFOULOIR de malade. Une fois la phase “didacticiel” passée, on se fait vraiment plaisir dans la façon d’élimer nos adversaires, il y a tellement de manière de les éliminer et qui plus est d’une facilité impressionnante que l’on enchaîne les combos. Dans certains cas, ce qui est dommage, l’exécution d’un adversaire se fait au ralenti avec une caméra zoomée sur la scène d’action, j’aurais bien aimé en voir un peu plus souvent. En parlant d’exécutions (coup fatal ici) qui sont représentées par un/des ennemi-s qui clignote-nt rouge, il y a tellement de possibilité entre écraser la tête de notre cher copain contre une pierre, embrocher son corps contre un arbre, lui exploser une planche en pleine tête …… Je peux vous dire que cela fait un sacré bon moment que je n’avais pas pris un tel plaisir à massacrer des ennemis dans un jeu vidéo. Comme je le disais un peu plus haut, la caméra se situe au dessus de notre personnage, ce qui nous permet de voir l’ensemble du terrain et de voir où se dissimule l’ennemi. Un parti prit réussi, et pourtant, je ne suis pas un grand fan de ce système de caméra. Qu’en est-il de la partie technique sur cette version Switch ?? Elle s’en sort plutôt bien. Le jeu reste assez joli en mode portable bien plus qu’en mode TV qui pique les yeux. Malgré le manque de finesse des personnages et des décors, j’ai également pu constater quelques chutes de framerate (10-15 FPS) lorsqu’il y a trop de choses à l’écran. Tout le long de son dur périple, Vasily gagne en expérience pour améliorer ses compétences (résistance aux dégâts, coups plus mortel….), pour cela il suffira de trouver des manuscrits ou bien d’améliorer certaines compétences en effectuant diverses actions : enchaîner les coups de pieds/poings, tirer avec telles ou telles armes ……

Une montée en expérience qui est très intéressante !! Autre point très important concerne la santé de Vasily, en cas de perte, pas besoin de chercher partout des trousses de soins ou autres, dans Redeemer, il suffit tout simplement d’éliminer des ennemies pour ainsi récupérer de petite portion de santé, à nous donc d’enchaîner les combos pour une meilleure récupération ou de faire un coup fatal (ennemi qui brille). J’ai énormément apprécié ce système de récupération.  En mode normal, comptez environ 8 heures de jeu pour voir le bout de Redeemer, 8 heures de pur bonheur d’action, de “gore” et j’en passe. J’ai pris un vrai plaisir à y jouer en mode portable (que je privilégie), je n’ai vraiment pas vu les heures passer.

Conclusion

Redeemer Enhanced Edition sur Nintendo Switch reste une agréable surprise pour moi, malgré quelques faiblesses techniques (ralentissements…). Le jeu est fun et bourré d’action, le système d’amélioration de compétences et récupération de santé j’adhère complètement. Les coups fatals sont incroyables et juste jouissifs.

+ Fun et bourré d’action                                    – Problème technique

+ Facile à prendre en main                               – Médiocre en mode TV

+ le système de compétence et de santé

+ Agréable visuellement en mode portable

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.