Liberated, la BD interactive sur Nintendo Switch !!!!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un petit jeu indépendant intitulé “Liberated” qui est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch au prix de 19,99 euros. Liberated arrivera un peu plus tard en version PC. Le jeu vient tout droit d’un studio Polonais fondé en 2017. Il nous plonge dans un monde “Cyperpunk noir” de 2024 où la technologie est reine, le gouvernement contrôle quasiment tout cela en surveillent la population à travers diverses appareils : smartphones, tablettes, drones et pleins d’autres encore où la vie privée n’aura plus aucun sens. Le jeu Liberated m’a tout de suite fait penser à “Watch Dogs”, autre jeu où la technologie/piratage avait une très grande importance, mais également à un film “V pour Vendetta” concernant la rébellion contre le gouvernement et surtout le masque blanc ressemblant fortement à celui de Guy Fawkers utilisé par le groupe intitulé justement “Liberated” ; groupe qui ressemble beaucoup à celui des Anonymous au passage 🙂 Comme on peut s’en douter, la liberté a une place très importante dans ce jeu.

Liberated nous permettra également de voir l’action de différents points de vues à travers plusieurs personnages : un inspecteur, une personne du groupe…. Je trouve ça très intéressant de voir les réactions/actions des clans opposés ; rajoutez à cela la patte graphique originale sous forme de BD même dans son action/aventure, rien que pour cela, je m’intéressais énormément à LiberatedL les trailers vus sur le net me donnaient encore plus envie d’y jouer. Et vous, quelle a été votre première impression ??? J’ai eu la chance depuis plusieurs jours d’avoir reçu un code pour tester le jeu, encore un GRAND merci aux développeurs pour le code 🙂

J’avais donc hâte, de pouvoir me lancer dans l’aventure/action de liberated !!!

Petite précision avant de commencer, le jeu est entièrement en noir et blanc (monochrome), ne comptez surtout pas y trouver des couleurs chatoyantes. Quelle belle surprise de voir que le jeu est pensé à 100% comme une BD/Comics Book, que ce soit pour la mise en scène des petites cinématiques, que dans son action, les voix des personnages sont remplacées par des bulles de dialogues le tout traduit en français bien entendu A nous donc d’imaginer les voix qu’auraient les personnages (comme pour une BD/livre) et je trouve ça vraiment magique, bien que certains y trouveront un point négatif d’avoir oublié les voix audios. Liberated s’étend sur 4 BD, intitulés dans le jeu “issue 1,2,3 et 4”. On commencera l’aventure dans la peau de Barry Edwards qui est très mystérieux, personnage intéressant à découvrir tout du long du tome 1 où son passé refait peu à peu surface. Le jeu donne tout de suite le ton avec son ambiance sombre, des gens tristes et cela se voit encore plus sur le visage de Barry Edwards qui a l’air d’avoir “morflé” dans la vie. La surveillance de nos gestes/actions par nos appareils est immédiatement mis en avant.

Comment se déroule l’aventure dans Liberated ??? Est-il facile de déplacer nos personnages ???

Le contrôle de notre/nos personnage(s) se fera très facilement, on se déplacera dans des niveaux en 2D où l’on devra éviter les différents obstacles pour ainsi passer à la prochaine étape ; étape qui nous fera changer de vignette de la BD/Comics Book. Bien que le jeu m’ait accroché par son histoire et dans sa façon de jouer, il faut bien avouer que le déroulement est répétitif et sans grandes surprises malgré les bonnes idées. Je vais commencer par les actions “dites” infiltrations/discrétions : oui le jeu nous propose très souvent de se cacher derrière un arbre/mur, un endroit sombre quoi… pour éviter les ennemis et ainsi l’éliminer au passage en toute discrétion (touche Y), ennemis qui suivent un parcours défini alors observez bien leurs déplacements et attendez le bon moment. Au tout début de l’aventure, cela RESTE intéressant, MAIS lorsque que l’on débloque notre première arme à feu, il n’y a plus aucun intérêt de jouer la discrétion, puisque nous avons des munitions en illimitées, n’aurait-il pas fallu plutôt avoir des munitions limitées en les dissimulant dans les décors ????

Quoi qu’il en soit, il reste très simple d’utiliser son arme, on dégaine et vise avec le joystick droit de la manette et l’on tire avec la gâchette ZR et le rechargement avec R, un tire en pleine tête tuera immédiatement les ennemis, ennemis qui ne sont pas très futés au passage. Il sera vraiment simple de déplacer nos personnages, au vu des actions demandées tout du long de l’histoire qui se résument à : on avance, passer un/des obstacle(s), se cacher ou bien tirer sur tout ce qui bouge et hop on passera à la vignette suivante. Ce que j’entends par passer un obstacle, c’est que notre personnage sait sauter/grimper, une simple pression sur la touche B et hop !!!

Pour casser un peu cette répétitivité, on rencontrera des actions en QTE, mais également quelques énigmes/décodages ; la première consiste tout simplement d’appuyer sur les bons boutons le plus rapidement possible dans des scènes d’action particulières et la seconde demandera de pirater des systèmes informatiques comme par exemple : relier les bons câbles entre eux, trouver le bon code pour ouvrir la porte …, des actions qui restent sympathiques sans être grandioses !!! J’aurais par exemple bien aimé que les actions en QTE qui sont des scènes importantes dans le jeu, aient des conséquences  (des scènes différentes) en cas de manquement, dommage. La patte graphique de Liberated est très intéressante étant uniquement en noire et blanc, l’ensemble donne beaucoup de charme et colle parfaitement avec cet univers CyperPunk sombre. En revanche, en regardant d’un peu plus près les personnages et les décors, on remarquera le manque de finesses et de détails, ce qui est frappant quand le jeu zoom des actions en mouvements (cinématiques), dans mon cas, cette faiblesse technique ne m’a aucunement dérangé. Là où le bât blesse, c’est que le jeu à des temps de chargement assez longs, certains (3-4) sont apparus comme par magie. J’ai également rencontré quelques bugs : visé qui ne s’affichait plus, changement de vignette qui se fait avec beaucoup de retard… Des petits bugs pouvant disparaître avec éventuellement un futur patch ??? La partie sonore se résume aux bruits des voitures, des armes et d’une musique de fond qui se fait discret. Concernant la durée de vie, comptez environ 4 heures de jeu pour en voir la fin.

Maintenant à vous de voir  si la partie technique reste un point faible pour vous ????

Conclusion 

Liberated n’est certes pas la perfection, mais j’ai pris un réel plaisir à jouer. Je ne me suis pas ennuyé une minute. En revanche il faudra faire avec ces imperfections qui pourraient déplaire à certains. Techniquement, il manque de finesse, rajouter à cela quelques soucis techniques : bugs, chargement un peu longue. Le jeu est très facile à prendre en mains, les scènes de QTE et de piratages sont intéressantes et coupent cette répétitivité. Le fait de prendre le contrôle de différents personnages, permettra d’avoir une vision sur les 2 camps et ainsi de se faire son propre point de vue !!!!

Les Plus :                                                                                   Les Moins :

– Pensé comme une BD                                                                   – Les temps de chargement

– En Monochrome (Noir/Blanc)                                                   – Les bugs

– Facile à prendre en mains                                                           – Trop court 

– Les QTE et piratages

– Plusieurs points de vues

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.