Destiny Connect -Tick-Tock-Travelers le retour du RPG à l’ancienne ??[Test]

Depuis quelques années, j’ai décroché des jeux RPG, pour une seule et unique raison : la disparition des combats tour par tour, aux profils des combats en temps réels que je n’apprécie pas du tout. Bien que bon nombres d’entres vous adorent ce nouveau système de combat, d’autres seront comme moi, préféreront les RPG à l’ancienne. Le dernier RPG au tour par tour auquel j’ai joué remonte à l’ère Xbox 360, il s’agissait de Blue Dragon, un jeu que j’adorais. Depuis plusieurs mois, j’ai eu la chance de jouer à Destiny Connect un RPG développé par Nippon Ichi Software (NIS), le jeu est disponible sur PlayStation 4 et Nintendo Switch au prix de 39,99 euros. Je tiens avant à remercie Koch Media pour leur confiance ainsi que l’envoi de ce code de jeu qui m’a permis de faire ce test 🙂

Ce qui m’a séduit sur Destiny Connect est son univers sombre, la partie esthétique des personnages et des environnements ainsi que les combats au tour par tour !!! J’avais donc hâte d’avoir le jeu entre les mains, voir si ma hype serait toujours présente ou bien la déception ??? La réponse un peu plus bas.

Le bug de l’an 2000 est bien arrivé cette fois-ci !!!!

Nous sommes dans la petite ville de Clocknee, un village tranquille surplombé par un château nommé joliment “Save the Queen”. Nous incarnons ici une jeune fille appelée Sherry, qui prépare avec sa mère une fête, pour fêter le passage à l’an 2000. Bien entendu tout ne se passe pas comme prévu une fois minuit arrivé. Le temps s’est figé et une armée de machines envahie la ville. Tout autour de Sherry est figé par le temps, elle retourne donc chez elle et en fouillant le bureau de son père, elle découvre un robot nommé “Isaac”. Mais notre chère petit Isaac souffre d’insomnie, la seule chose qu’il se souvienne, c’est que le père de Sherry lui a demandé de la protéger ; l’histoire reste simple, mais elle est efficace.

Avant toute chose, je tiens à préciser que le jeu est entièrement en anglais, pas besoin d’aller fouiller dans les paramètres pour trouver les sous-titres français car cette option n’est pas disponible ; cela reste une habitude avec les jeux NIS America qui sont quasiment jamais traduits. Je trouve ça dommage d’avoir encore une fois oublié la traduction, pas mal de joueurs feront l’impasse sur le jeu rien que pour ça. Ce manque de traduction reste un inconvénient surtout pour suivre l’histoire, MAIS elle n’empêche en rien d’y jouer et comprendre les mécanismes du jeu, puisque pour suivre les missions, toutes nous seront indiquées par un point jaune ou rouge sur la carte qui se trouve en haut à droite, que l’on peut zoomer ou pas.

Le début de l’histoire se fait lentement, on commence l’aventure avec Sherry, Pegreo son cousin et Isaac un robot (qui ressemble à B-Max le héros de Big Héros), mais au fur et à mesure de notre avancement 2-3 heures de jeu,  d’autres personnages viendront rejoindre notre petite équipe. A part Isaac, tous les autres personnages seront des enfants, qui seront bien différents les uns des autres – mention spéciale à Altana que j’adore 🙂 On découvre également que Isaac est un robot plutôt spécial, puisqu’il a l’avantage de se transformer tel un transformers ; à titre d’exemple : en plein milieu d’un combat il pourra se transformer en un robot pompier ou autres, à nous de le transformer à tout moment d’un combat. On ne disposera pas des transformations d’Isaac dès le début d’aventure, comptez environ 3-4 heures pour débloquer cette fonctionnalité. Une fois l’option débloquée, toutes les formes d’Issac ne seront pas disponibles, il faudra obtenir une sorte d’engrenage spécial pour débloquer telles ou telles formes. Cette mise en puissance qui monte au fur et à mesure de l’aventure est juste géniale. On sent une vraie montée EN puissance d’Isaac, mais également de nos petits héros en herbe après une montée en niveau. A partir de certains niveaux obtenus, nos héros, y compris Isaac débloquent des attaques spéciales de différents niveaux, pour les utiliser en pleins combat, il faut que la jauge SP soit pleine, la remplir reste simple il suffit de faire des attaques normales 3-4 fois pour une charge complète.

On sent une vraie montée en puissance de nos personnages !!!

Les phases de combats sont vraiment excellentes. On se trouve ici avec un RPG au tour par tour, à gauche de l’écran nous aurons une barre qui indiquera le tour de passage des personnages, lors d’un combat chaque personnage dispose d’options de combats : attaque basique, attaques spéciales élémentaires ou pas avec des petites animations bien sympathique, choisir son sac pour se guérir ou augmenter nos statistiques, se protéger ou bien l’option pour fuir, tout ce que l’on trouve dans un RPG classique, les combats sont vraiment facile à prendre en mains. Si vous trouvez les combats trop lent, une des gâchettes permettra d’accélérer la vitesse de combat, personnellement je m’en suis servis de temps en temps. Il faudra également faire attention pendant les combats à Isaac, puisque si le robot tombe K.O, la partie est finie même s’il nous reste encore des personnages en vie. Si par mal chance on perd le combat, on aura le choix de charger une partie précédente ou bien de recommencer le combat à zéro.

Faite bien attention à Isaac lors des combats !!!

Dans Destiny Connect, nous croiserons différents ennemis qui donnent le sourire, puisqu’ici les ennemies sont des appareils électro-ménagés comme : des télévisions avec des ailes, des grilles pains sur pattes, des sèches-cheveux et pleins d’autres encore. Les ennemis apparaissent à l’écran, on pourra donc les éviter si vous ne voulez pas chercher les confrontations. L’environnement de Destiny Connect est linéaire, on se trouve avec une fausse sensation de liberté, les allers et retours sont très nombreux dans le jeu.

Techniquement parlant, le jeu n’est clairement pas le plus beau, mais j’adore la patte artistique choisie qui fait penser à un film d’animation et beaucoup au dessin animé Code Lyoko pour les connaisseurs. Les personnages sont joliment modélisés, mention spécial à Isaac qui a de la classe, en revanche les décors eux sont un peu pauvre, l’univers de Destiny Connect reste assez sombre dans son ensemble. Concernant la bande-son, je reste mitigé, la musique colle parfaitement à cet univers et reste agréable à écouter, mais en revanche certains bruitages sont insupportables comme par exemple le bruit des pas, on dirait que nos personnages sont de vrais éléphants !!!! Concernant la durée de vie, le jeu reste plus que correct, comptez un peu plus d’une vingtaine d’heures de jeu pour en voir la fin.

Conclusion 

Destiny Connect -Tick-Tock-Travelers est un très bon RPG à l’ancienne, malgré quelques petites faiblesses, il serait dommage de passer à côté. Techniquement, le jeu est réussi, les personnages sont touchant et plus particulièrement le robot Isaac, qui a la particularité de se transformer. La bande-son ne restera pas dans les anales et la durée de vie est plus que correcte. Les combats sont une vraies réussites, les animations sont top, sentir la montée en puissance de nos personnages au fur et à mesure est agréable.

En revanche on pourra pester sur le manque de traduction Française qui bloquera pas mal de personne et je trouve cela bien dommage pour le jeu qui est une très belle surprise !!!

Les Plus :                                                               Les Moins :

Agréable à l’œil                                                              – Le manque de traduction 

– Isaac et ses transformations                                      – Fausse liberté 

– Les combats passionnants 

– Durée de vie

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.