[Test] Judgment, Yagami l’avocat devenu détective !!!

Judgment est un jeu PS4 qui est tiré de la célèbre série “Yakuza”. La série Yakuza est sortie principalement sur les consoles de Sony ” la Playstation”, premier épisode sortie le 15 Septembre 2006 en Europe, mais le 8 décembre 2005 au Japon sur Playstation 2. Quand je dis “principalement”, le jeu a toutefois fait une petite visite sur la console de Nintendo en 2013 en version HD sur Wii U, s’en sortir chez nous; on peut dire merci pour ça au succès de la Wii U dans notre contrée. Il n’y a pas si longtemps, Yakuza 6 est arrivé chez nous sur PS4 et il a reçu de très bonnes critiques par la presse française. Mais voici qu’aujourd’hui arrive un nouveau jeu basé sur l’univers de Yakuza, intitulé cette fois “Judgment“.

Personnellement, je n’ai jamais mis la main sur un épisode de la série, je ne pourrais donc vous dire la différence entre le jeu Judgment et d’un épisode Yakuza. Le jeu Judgment est un jeu d’action/aventure où l’on incarne un ancien avocat devenu détective privé, nommé :  Takayuki Yagami ( Tak pour les intimes). Suite à l’affaire Okubo qui a aboutie à la libération de son client fait extrêmement rare au Japon, Okubo a ensuite tué sa petite amie et mis le feu à leur appartement; cette affaire ronge Yagami tout le long de l’aventure. Après cette affaire sordide, Yagami a ouvert un cabinet de détective privé où il fait équipe avec Kaïto, un ancien Yakuza de la famille Matsugane. Yagami est appelé par son ancien cabinet d’avocat pour enquêter sur une affaire de meurtre, et ainsi trouver des preuves pour faire libérer une veille connaissance : le capitaine Kohei Hamura (Yakuza de la famille Matsugane accusé de 3 meurtres de Yakuza rivaux aux yeux arrachés). On découvre vite que Yagami et Hamura n’ont pas une très bonne entente, que des tensions sont bien présentes entre eux à chaque croisement de regarde ou de chemin. Toute cette amertume sera travaillée tout le long de l’histoire et prendra un réel sens, tout comme cette histoire d’assassin mystère qui arrachent les yeux des Yakuza nommé “la Taupe” par Yagami. Justement en parlant d’histoire, le scénario de Judgment est très bon, excellent même, au point que j’ai eu du mal à arrêter chacune de mes sessions de jeu, l’affaire Okubo, celle de l’assassin dit “la taupe”, toutes ces affaires ont un lien entre elles, mais je ne vous en dirais pas plus, je vous laisse découvrir le déroulement de cette histoire et surtout le meurtrier, pour ma part je suis tombé sur le C……

Judgment se passe dans la ville de Kamurocho, une ville qui reste assez vaste où pleins de choses arrivent et c’est là que cela devient intéressant, puisque que l’on pourra se déplacer librement dans les rues de Kamurocho. On y retrouve différentes boutiques/restaurants à visiter où l’on peut acheter ce qui s’y trouve, des personnes avec qui se lier d’amitiés, on retrouve même différents mini-jeux : course de drone, salle VR…..  sans compter les différentes missions secondaires qui arrivent petit à petit. Toutefois, on ne se baladera pas si tranquillement puisque Yagami se fera attaquer très régulièrement par différents ennemies : Yakuza, bandes rivales, seul ou en groupe…., mais ne vous en faites pas, Yagami est un spécialiste des arts-martiaux. Justement selon le nombre d’ennemi qui nous attaque, Yagami peut opter pour 2 styles d’attaques différentes : Tigre et Grue, chacune d’elle est adaptée à une situation bien précise. Les combats ne manquent pas d’énergie entre les enchaînements de coups, les actions contextuelles avec une mise en scène spectaculaire, ainsi que les jauges EX (Tigre/Grue) qui, une fois remplie, déchaîne la colère de Yagami qui sera entouré d’une auréole de couleur bleue ou rouge. Une chose est sûr, on prendra vite goût aux combats. Mais notre cher détective n’enquêtera pas que sur l’affaire des yeux arrachés, on trouvera différentes missions secondaires allant d’une simple enquête de surveillance avec prise de photo à l’appui, de filature et bien d’autres encore qui nous feront gagner de l’argent et des points de compétences par la même occasion.

Argent qui nous servira bien sûr à acheter différentes nourritures qui restaureront la santé ou bien amélioreront nos statistiques pendant les combats, manger aux restaurants, acheter divers accessoires ou de faire des mini-jeux. Concernant les points de compétences comme son nom l’indique, servira à acheter ou à améliorer les compétences de Yagami, comme par exemple : l’augmentation de sa santé, des dégâts infligés, achats de nouveaux mouvements de combats …… Que se soit pour l’enquête principale ou les missions secondaire, on se trouve avec beaucoup de phases de dialogues, certaines auraient pu clairement être zappées, tant elles sont ennuyeuses et sans grand intérêt; cela n’empêche en rien à la qualité des missions. Comme je le disais un peu plus haut, notre cher détective peut se lier d’amitié avec différents protagonistes de l’aventure tel un vendeur de burger et bien d’autres encore, ce qui nous apportera leurs aides pendants les phases de combats qui déclenchera de magnifiques effets visuels, ceux-ci se déroulent pas loin d’eux, si un combat se déclenche dans leurs zones. Mais pour profiter de leurs aides il faudra avant tout faire monter une jauge “jauge d’amitié”, pour ainsi profiter de leur fameux coup de main pendant les combats. Techniquement, je trouve le jeu vraiment réussi, la ville de Kamurocho est extrêmement dense en population, chaque personnes rencontrées dans la rue a une réaction différente et ne sont pas des clones d’eux-même, les différents protagonistes rencontrés sont superbement bien réaliste, les expressions faciales sont réussies.

En revanche, Yagami pourrait sourire un peu plus :), mention spéciale lorsque arrive la nuit : les effets sont “whouuu” !!! Les boutiques sont également très réussies et bondées de monde, on prend un réel plaisir d’aller visiter un bar à sushi ou à café… Je ne m’attendais vraiment pas à ce que le jeu soit aussi réussi visuellement. Le jeu fonctionne sur différents chapitres, chaque chapitre a le droit à un merveilleux petit résumé sous forme de films de quelques secondes-minutes qui montre les événements précédents, digne d’une série télé. Point très important avec le jeu, il inclut cette fois-ci une traduction en français, ce qui n’était pas le cas de la série mère “YAKUZA” ce qui pouvait bloquer pas mal de joueurs. On pourra également opter pour les voix anglaise ou japonaise, j’ai, pour ma part, opté pour les voix japonaises et elles collent parfaitement aux personnages ainsi qu’à l’univers. Idem pour le reste de la bande-son, elle colle à merveille avec cette longue aventure qui nous attend, je ne m’en suis pas lassé une minute. Si nous décidons de terminer Judgment en ligne droite, il nous faudra environ 18 – 20 heures pour en voir la fin et BIEN plus (X2), si l’on rajoute les missions secondaires ainsi que tous les minis-jeux qui restent à faire. Concernant les minis-jeux, on en retrouve pleins comme par exemple le Paradise VR, les jeux de fléchettes, les bornes arcades ce qui rapportent pas mal d’argent. Une chose est sûr, on ne s’ennuiera pas 1 minute dans Judgment.  

Conclusion

Judgment sur PS4 est tout simplement un excellent jeu qu’il serait bien dommage de passer à côté. Le jeu est visuellement réussie, la durée de vie est titanesque, la bande-son une petite merveille, on peut compter cette fois-ci sur la traduction française. Une fois le jeu lancé, on aura du mal à lâcher la manette, une seule idée nous viendra en tête, trouver l’identité du tueur !!!

+ Visuellement réussi                                    – Trop Bavard

+ L’aventure passionnante

+ Les minis-jeux 

+ Traduction Française

+ Les Combats 

+ Durée de vie 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.