SnowRunner, le convoi de l’extrême du jeu vidéo !!!!

Bien que je ne suis pas vraiment un grand fan des jeux de simulation, j’ai pu en essayer quelques uns de types différents : vie, construction, conduite … Je vais vous parler principalement du dernier type “la conduite”; cela remonte en 2018 avec Pure Faming 2018 sur Xbox One, où l’on devait mener à bien sa ferme avec les différents véhicules proposés (tracteurs, moissonneuses batteuses, voitures …), tout en gérant parfaitement son agriculture et son élevage. Il s’agissait plutôt d’une simulation mélangeant : conduite/gestion. Le jeu m’avait agréablement surpris malgré ma réticence. Mais aujourd’hui, je m’apprête à me lancer dans une toute nouvelle aventure, je vais devenir un conducteur de l’extrême dans des conditions extrêmement difficiles, tout ceux-ci sera possible grâce au jeu SnowRunner, disponible sur PS4, Xbox One et PC pour 59,99 euros. Le jeu est développé par Saber Interactive et édité par Focus Home Interactive. Etant un grand fan de l’émission télévisé : Le convoi de l’extrême, voici enfin un JEU qui me permettra de devenir un Hugh Rowland ou bien un Alex Debogorski et qui pouvait tout simplement me faire craquer pour ce style de jeu.

Je tiens avant tout à remercier les développeurs et l’éditeur pour l’envoi d’un code, ce qui m’a permis de faire ce test 🙂

Une fois le jeu téléchargé, je me suis lancé dans l’aventure de SnowRunner, pas de fioriture ici, le jeu nous plonge immédiatement au volant d’un pick-up, le CK1500 qui n’est malheureusement pas équipé du meilleur équipement pour de tels conditions POUR le moment. J’ai eu ici ma première déception, non pas pour le fait d’être plongé dans le jeu de l’action immédiatement, MAIS pour ne pas avoir à personnaliser/choisir son personnage, impossible donc de choisir d’incarner une femme par exemple, bien que nous voyons rarement notre avatar en jeu, j’aurais bien aimé le personnaliser, dommage !!!! Bien que nous sommes directement lancé dans l’aventure, le jeu en n’oublie pas de nous montrer les gestes avec un didacticiel étalé sur environ 1 heure qui nous prend par la main, que je conseille de suivre attentivement 🙂 Si c’est la toute première fois que vous vous lancez dans l’aventure d’un tel jeu, je vous conseille également d’attendre les 2 première heures de jeu au moins (avant de perdre patience), tout dépend de votre facilité à dompter le jeu, pour avoir beaucoup plus de liberté.

Les premières heures de jeu sont assez longues !!!

Dans mon cas j’ai eu un peu de mal à comprendre et à maîtriser l’ensemble. Pendant cette phase de jeu (didacticiel), on apprendra les bases : accélérer, le freinage, enclencher le mode 4 roues motrices, à utiliser le treuil, changer la position de la caméra … Une  fois tous ceux-ci passé, SnowRunner nous laisse beaucoup plus de liberté et SURTOUT lorsque l’on met la main sur notre tout premier camion un GMC MH9500 !!! J’ai énormément pesté sur le pick-up où je me suis vite retrouvé coincé dans la boue “très très souvent” et où l’on n’avance à rien, et heureusement que notre ami le treuil est présent pour nous sortir de bien des galères. Mais une fois notre chauffeur dans un camion, la conduite que l’on ressent est bien différente et les endroits où l’on galérait avec le pick-up devient vraiment plus simple avec un camion. SnowRunner nous fournira pleins d’informations avec une simple pression d’une touche sur nos véhicules/remorques… qu’il faudra faire attention ou non, comme par exemple son état : moteur (pour les véhicules), motrice (roues), les suspensions, le réservoir…. Le jeu propose différentes vues pendant la conduite : la vue du dessus, la vue en cockpit et une troisième uniquement lorsque l’on aura une remorque, il s’agit d’une vue éloignée de la première option. J’ai passé la plupart de mon temps en vue cockpit qui est JUSTE une petite merveille en terme de sensation et d’immersion (mais après chacun son point de vue favoris).

Quel est le but dans SnowRunner ???? 

Notre mission sera de livrer différentes cargaisons plus au moins difficiles et éloignées (principal et secondaires), mais attention tout ne sera pas si facile, BIEN AU CONTRAIRE, nous serons emmené à faire pas mal d’allers-retours pour diverses raisons : véhicule non adapté, chemins bloqués, véhicule bloqué et pleins d’autres encore … La patience sera de mise dans ce jeu. On dispose également d’un bouton pour retourner au garage, mais pour quoi faire me direz-vous ? Est bien, il est malheureux de vous dire ça, on se trouvera très régulièrement bloqué en cours de nos livraisons, et SANS AUCUNE solution de nous en sortir comme par exemple : un véhicule coincé dans la boue et impossible d’accrocher son treuil sur un arbre car trop éloigné ou pas assez solide. Mais malheureusement cette solution qui est certes gratuite à un revers : si l’on dispose d’une remorque avec ou sans cargaison, il faudra la décrocher, car SEUL le véhicule est téléporté au garage. Plusieurs options s’offrent donc à nous, soit on prend le risque de retourner chercher la cargaison (ce qui peut fonctionner j’ai essayer merci le treuil) ou bien on relance la mission et il faudra TOTALEMENT recommencer (chercher la/les cargaison(s)), puis de la livrer à bon port au début d’aventure. Par la suite cela devient un POIL plus facile puisque que l’on pourra sélectionner un autre véhicule (si acheté ou trouvé) pour venir nous sortir de ce mauvais pétrin. On peut également se trouver bloqué à cause d’un pont en chantier où il faudra faire nous même la livraison des matériaux, d’un pilonne d’électricité tombé… ou bien d’un chemin trop étroit pour notre véhicule, à nous donc de trouver une solution. La carte ne sera pas là pour nous aider, ne comptez pas non plus sur une quelconque mini-carte affichée à l’écran, cette dernière est au tout début d’aventure, à nous donc de la faire dévoiler, soit en trouvant des tours d’observation qui dévoileront par la même occasion quelques petits secrets ou bien en la parcourant, bien même que celle-ci serait totalement clair, il ne faut pas trop si fier, je veux dire par là qu’une route que la carte montre sans le moindre soucis ne l’est pas forcément, elle n’indique aucunement si les routes sont bloquées par un pont en fabrication, chute de pierre…. Cela ne m’a pas dérangé, bien au contraire, je trouve intéressant de trouver soit même le bon itinéraire, malgré les nombreux allers-retours, MAIS quelle fierté qu’il en ressort d’avoir “ENFIN” trouvé un chemin seul comme un grand 🙂 Nous aurons différentes indications affichées à l’écran en bas à gauche : la jauge à carburant, ainsi que l’état des différentes pièces du véhicules, dont il faudra être extrêmement attentif sur ces informations sous peine d’une coupure de moteur pour réservoir vide ou bien casse moteur ou autre qui aura pour cause l’arrêt du véhicule. En haut à droite, notre objectif de missions/livraisons et en bas de l’écran la boite de vitesse, le voyant du freins à main et l’état total de notre train AV/AR, pleins d’indications qui seront vraiment très importants mine de rien.

 

Sur Xbox One X, le jeu est vraiment beau !!!!

Techniquement, le jeu ma clairement surpris, qu’est ce que c’est beau !!!! Je me suis moi-même étonné de rester plusieurs minutes à contempler certains paysages des différentes régions, comme la végétation, la neige, les effets de lumière à travers les arbres, le coucher et lever du soleil WHOAUUU !!! Le brouillard de certains matins, la pluie qui tombe et qui creuse le sol, passer d’un sol sec à un sol boueux et rempli d’eau après une bonne averse fait son petit effet ; voir son camion se salir selon la météo et selon la route empruntée est toujours agréable!!! En revanche petite déception concernant les bâtiments (villes, usines..), manquant un peu de finesse. Que dire des véhicules tout aussi magnifique que la végétation, qui au passage disposent des noms officiels des marques (Chevrolet, Ford, GMC, International Transtar, Caterpillar, Western Star ….). Une fois que l’on aura plusieurs véhicules, on pourra passer de l’un à l’autre sans le moindre petit problème et de 2 façons différentes

La vue cockpit que j’ai adoré, les intérieurs sont juste bluffants de réalisme BRAVO !!! A noter que j’ai eu quelques retards d’affichage sur certains décors et endroits (arbres, panneaux d’indication, rochers..). La sensation de réalisme est poussée à l’extrême ici, chaque véhicule à une tenue de route bien différente sur des sols différents qu’il faudra apprendre à maîtriser, cela vaut également pour chaque type de remorques. Par exemple je n’ai eu aucun souci avec le camion GMC MH9500 pour rouler sur des routes un peu boueuses et sinueuses, mais lorsque la route devenait beaucoup plus boueuse, j’ai eu du mal à traverser de nouveau cette même route ou voir pas du tout, idem pour les routes caillouteuses. Concernant la bande-sonore du jeu, après seulement quelques minutes de jeu, j’ai vite été dans les paramètres couper le son de la musique qui est pour moi insupportable sur ce genre de jeu (peut-être pas habitué …). J’ai eu quelques frustrations, comme au moment où une pierre se loge entre les roues du camion ou bien dans de la boue et “bim” impossible d’avancer, des arbres qui se cassent lorsque vous utilisez le treuil et vous bataillez pendant des longues minutes pour enfin réussir à vous en sortir, après la frustration vient enfin la joie, la joie d’avoir certes pris du temps pour sortir, mais la fierté est bien là 🙂

J’ai donc pu profiter du ronronnement des bruits moteur des différents véhicules et de chaque accélération qui sont d’une perfection étonnante et de faire ainsi les livraisons avec seulement le bruit de son moteur et c’est que du bonheur. En ce qui concerne la durée de vie du jeu, celle-ci reste titanesque entre les missions principales et secondaires qui sont bien entendu variées, qui passent d’une simple livraison de nourriture, de bois, de béton, chercher une remorque déjà charger ou bien une mission de dépannage, rajouter à cela les défis de livraison qui seront chronométrés et qui demanderont beaucoup de patience et une bonne connaissance de la carte et de son véhicule. Mais ce n’est pas tout, dissimulés sur la carte et à des endroits difficiles d’accès, on pourra retrouver des remorques, des cargaisons et même des véhicules bien souvent en panne. Le garage ne servira pas qu’à stocker les véhicules achetés, on pourra également y acheter des nouveaux ou alors y personnaliser les véhicules déjà acquis : pneus, suspensions, améliorations moteurs, nouvelles peintures, attelages et pleins d’autres encore. Il faudra beaucoup beaucoup d’argent pour ça et que de mieux de se lancer dans les différentes missions proposées par SnowRunner.

 

Le monde de SnowRunner est également très vaste, une fois débloqué on pourra passer du Michigan, à l’Alaska et du Taimyr, qui, eux-même disposent de plusieurs petites régions : Black River, Barrage de Smithville, Island Lake  et Drummond Island pour le Michigan, Port du Nord, Rivière de montagne, Vallée blanche…, pour l’Alaska, Carrière, Terre inondée… pour le Taimyr. Pour passer de l’une à l’autre, il suffit d’afficher la carte puis d’appuyer sur X pour un affichage globale de la carte de choisir une région, ainsi qu’un véhicule disponible dans le garage et hop le tour est joué !!! Je tiens tout de même à préciser que l’on commence l’aventure à Black River dans le Michigan en effectuant suffisamment de missions/défis, on récolte assez d’argent pour acheter un véhicule dans l’un des garages de l’Alaska ou Taimyr, au cas où vous vous lassez rapidement du Michigan 🙂

Conclusion

SnowRunner est pour moi une magnifique surprise, je ne pensais pas prendre autant de plaisir à y jouer. Le jeu est magnifique sur Xbox One X malgré quelques petits soucis techniques (bugs, retards d’affichage), les effets de lumières, les paysages, les différents véhicules sont réussis. Je me suis moi-même étonné de rester plusieurs minutes à contempler quelques panoramas qui laisseront sans voix 🙂  Bien que le jeu demandera pas mal d’allers-retours, cela ne m’a pas dérangé puisque l’on essayera de dénicher de nouveaux chemins pour couper cette routine et l’on pourra très bien y trouver de nouvelles missions, remorques, véhicules par la même occasion. La durée de vie est titanesque voir illimitée pour ce genre de jeu où l’on trouvera toujours quelque chose à y faire !!! Que dire de la bande-son, ayant coupé la musique au bout d’une trentaine de minutes, et qui est pour moi tout bonnement insupportable, j’ai donc fait le jeu avec seulement le bruit naturel des moteurs et autres joyeusetés, et l’aventure à clairement été plus agréable 🙂

Fans de simulation et de camion FONCEZ sur SnowRunner qui est une vraie réussite !!!

Les Plus :                                                             Les Moins :

– Magnifique                                                                – Quelques problèmes d’affichages

– La vue Cockpit                                                          – Pas de personnalisation de notre chauffeur 

– Durée de vie                                                              – Pas pour tout le monde

– La customisation                                                     – On pourrait vite s’énerver si ne l’on n’est pas patient

– Licences Officielles

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.