Lost Ember le jeu qui devient une vraie poésie !!!!!!

Vous en avez marre des jeux où il faut toujours se battre ? Vous voulez un peu de poésie dans ce monde de brutes ? il se pourrait bien que Lost Ember soit la bouffée d’AIR que tout le monde voudra avoir/trouver !!! Pour ma part, une bouffée d’air comme Lost Ember, j’en prendrais bien tous les jours. Lost Ember est édité/développé par Mooneye, un studio indépendant Allemand. Le jeu est disponible au prix de 29,99 euros sur PC (Steam), Xbox One, PS4, une version Nintendo Switch devrait arriver un peu plus tard. Lost Ember est un jeu d’aventure où l’on incarne une louve qui est muette, accompagnée d’une petite boule fluorescente de couleur rouge douée de paroles. L’univers nous plonge dans un ancien monde Maya/Aztèque qui a disparu où la nature a repris ses droits, nous parcourons une nature magnifique avec différents animaux qui ne sont pas là pour faire joli, ils seront essentiels à notre avancement. Le jeu touchera plusieurs thèmes : la vie après la mort, l’amour, la haine, la détresse d’un peuple, la religion et plein d’autres encore. Le jeu est une vraie source d’émotions, âme sensible attention les larmes risquent fort de couler !!!

Le jeu est bien sous-titré en français, en revanche il n’y a pas d’audio en français, plusieurs options s’offrent à nous pour la voix de la petite boule lumineuse : anglais, allemand et japonais.

Le jeu est une vraie source émotionnelle !!!

L’histoire de Lost Ember est très bien écrite et racontée, et je peux vous dire que je ne voulais pas lâcher la manette de la PS4, sans en voir la fin !!! Comme dit un peu plus haut, nous incarnons une louve qui se trouve être la réincarnation de Kalani, une jeune fille du peuple Yanran, civilisation qui ressemble beaucoup à celle Maya. Un peuple très spirituel, où chaque membre doit travailler pour le bien-être de son peuple, pour ainsi s’élever à la cité des lumières (une sorte de paradis) après sa mort ; si cette mission n’est pas accomplie, on se retrouve incarné dans un animal sauvage. On se rend vite compte que Kalani n’a pas fait des choses bien de son vivant, lors de notre périple nous serons accompagnés d’une petite boule rouge, un esprit lumineux égaré lui aussi. Le but de notre aventure est de redécouvrir notre passé et trouver enfin la paix, ainsi que notre destination finale, en tant que réincarnation de la louve Kalani n’a plus aucun souvenir, tout comme l’esprit lumineux.

Une histoire très intéressante et émouvante !!!

Nous partirons donc à l’aventure avec notre acolyte, à la recherche de nos souvenirs, qui sont facilement trouvables grâce à un fumigène de couleur rouge repérable de loin et de haut via sa fumée rouge. Ne comptez pas sur une quelconque carte/indication pour nous aider à nous orienter que ce soit sur l’écran ou via un bouton précis, le jeu fait l’impasse totale de ne rien afficher à l’écran et ça c’est vraiment TOP !!! Chaque souvenir montrera le passé de Kalani et cela jusqu’à sa mort, tous ceux-ci seront représentés par une sorte d’hologrammes de couleur rouge mise en scène par de belles cinématiques, une chose est sûr, l’histoire ne manque pas de rebondissement !!!! Techniquement, le jeu est “WHOUUUU”, que c’est beau, les effets de lumière, la finesse !!!! Les différents environnements que l’on va parcourir dispersés sur plusieurs chapitres sont tous plus beaux les uns des autres : forêt, désert, montagne enneigée, fond marin…, je me suis moi-même surpris à contempler la faune et la flore pendant plusieurs minutes sans bouger. Je tiens à préciser que j’ai rencontré pas mal de petit ralentissement lors de certains passages qui me bloquait la louve pendant environ quelques secondes (10-15), test essayé sur PS4 Slim.

En parlant de la faune, les animaux ont un rôle très important dans Lost Ember, puisqu’en tant que louve, on aura la particularité de contrôler n’importe quel animal que l’on croise, en transférant notre esprit dans n’importe quel corps animal, en un seul clique, idem pour retrouver sa forme initiale de louve. Se trouver bloqué par mur, une plateforme en hauteur, un chemin sous l’eau ou de l’autre côté d’un lac, pas de soucis, il suffit de prendre possession d’un animal correspondant pour débloquer cette situation. Voici un exemple d’animaux que l’on peut contrôler : bouc, différents oiseaux (colibri, canard…), éléphant, poisson, petit cochon, taupe et bien d’autres encore. Lost Ember n’est pas qu’un simple jeu d’aventure, c’est un voyage, une odyssée qui en met plein la vue qui traite de sujet très important. En plus d’être visuellement réussie, la qualité sonore est au rendez-vous, la musique colle parfaitement à l’univers, douce à nos oreilles, en revanche dommage que le bruit des animaux n’a pas plus été travaillé et mis en retrait. Concernant la durée de vie du jeu, en prenant mon temps et en m’occupant uniquement de la mission principale : les fumigènes rouges, j’ai vu la fin au bout de 6-7 heures de jeu, en revanche si vous êtes du genre à foncer je pense que 5 heures de jeu suffiront, mais je trouve que cela serait se gâcher le plaisir du jeu de le faire en ligne droite. Lost Ember est une vraie poésie, un jeu qui se laisse contempler, qui a une histoire riche et émouvante, je conseille vraiment de prendre son temps et de voir, découvrir les merveilles du jeu.

Le jeu est découpé en plusieurs chapitres, dans chacun des chapitres nous aurons la possibilité de récupérer différents objets/items comme par exemple 28 champignons, 77 reliques pour finir à 100% le jeu. Des petites quêtes, enfin plutôt des recherches qui rallongent la durée du jeu, si l’on se prête au jeu de la recherche, on découvre qu’il n’est pas si facile que cela de dénicher certains objets/items, bien que certains se trouvent tout droit sur notre chemin. Ces petites recherches, nous permettront de profiter pleinement du changement de corps de louve, nous serons amenés très souvent à changer de corps, pour accéder à des plateformes, chemin etc, inaccessible en tant que louve. Bien que ces quêtes soient anodines, elles auront la particularité de nous faire découvrir des lieux stupéfiant et à travers les yeux d’autres animaux.

Conclusion

Lost ember est pour moi une vraie pépite vidéoludique, le jeu est techniquement magnifique, la bande-son musicale et réussie, seul bémol le bruit des animaux qui est en retrait. Le jeu est une vraie source émotionnelle qui traite de sujet très intéressant, qui ne laissera pas insensible. La durée de vie reste plus que correcte 6-7 heures pour la trame principale de l’histoire, rajoutée 3-4 heures de plus pour l’obtention de tous les objets/items.

 

Les Plus :                                                                              Les Moins :

– Magnifique                                                                             – Le bruitage des animaux en retrait

– La bande-son musicale                                                        – Quelques bugs de ralentissement

– Changer d’animal en un seul clique

– Une histoire touchante

– Son Prix

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.