[Test] Steel Division : Normandy 44 (PC)

0

Les jeux de stratégie et moi cela fait deux, je ne suis pas un grand fan, non parce que je suis mauvais (enfin si un peu), car tout simplement aucun univers ne m’a réellement emballé, seul Endless Space 2 m’avait convaincu avec son univers space-opéra et sa stratégie bien poussé. Voilà qu’arrive Steel Division : Normandy 44, un jeu sur la seconde guerre mondiale, le jeu est le fruit de la collaboration de 2 grands éditeurs en stratégie, Paradox Interactive (Europa Universalis…) et Eugen Systems (Wargame…), Steel Division : Normandy 44 augure que du bon. Dès le début, le jeu me prend par les sentiments « la seconde guerre mondiale » est plus précisément le débarquement de Normandie, j’adore cette partie de notre histoire, surtout qu’ici Steel Division s’inspire sur des faits réels et non fictives avec les vraies divisions, de lieux connus, un très bon point !!! Qu’est ce que j’attend d’un jeu de stratégie ??? Un mode multijoueur prenant , un mode solo solide et bien entendu un mode entraînement bien ficelé avec des explications claires, car nous ne sommes pas tous des habitués/bêtes en jeu de stratégie. Moi par exemple il me faut du temps pour comprendre le fonctionnement de n’importe quel jeu de stratégie. Ici on aura la possibilité de prendre la tête des armées de l’Axe et des alliés pendant le débarquement de 1944.

Une fois lancé, le jeu évaluera automatiquement notre carte graphique et optimisera au mieux le jeu au vue des caractéristiques du pc, l’opération prend environ 5-6 minutes, rien ne vous empêche par la suite de modifier les options vidéo, bien entendu, Ce que j’ai moi-même fait. Une fois terminé, on découvre vite les modes proposés par Steel Divission : Normandy 44, le jeu est bien fournis en ce qui concerne les modes de jeu, on peut compter sur : l’entraînement, le solo, le multijoueur, le groupement tactique, le profils, les options , le centre de modding. J’ai vite été faire un tour dans le mode entrainement, je vous conseille de faire de même, ne vous lancez pas tête la première dans le champs de bataille, vous le regretterez. L’entrainement comporte 8 missions, allant du plus simple (placement/déplacement) au plus compliqué (mettre en place une stratégie, attaquer/contourner) et pleins d’autres encore, les explications du sergent instructeur, sont très claires, rares sont les moments ou l’on ne comprend pas trop, pour finir les 8 missions, cela ma pris environ 2 heures environ, certains trouveront que c’est long, il faut bien ça, pour comprendre les mécanismes du jeu. Une fois, que tout est bien acquis, lancez-vous dans la campagne solo ou multijoueur, je vous conseille de commencer par la parti solo, qui affinera vos compétences en matière de stratégie.

Le mode solo, comporte 2 parties, le mode campagne et escarmouche, le mode campagne comporte 3 principales missions allant de zéro étoile, deux étoiles, trois étoiles qui indiquent la difficulté des missions, celles-ci comportent chacune 4 missions, ce qui fait un total de 12 missions. La campagne est très bien pensée, avant de partir en mission, un petit briefing nous indique ce que l’on doit faire, ensuite s’en suit une belle cinématique/vidéo en noire et blanc; sélectionnez vos troupes, et en parlant de troupe, faîtes bien attention lors de votre sélection surtout en mode multijoueur, chaque unité a un prix les PTS, les unités, elles sont séparées en 8 catégories : Reconnaissance, Infanterie, Support, Char, Anti-char, Anti-air, Artillerie, Air. Chaque unité (au nombre de 400 différentes) peut réserver de bonnes ou de mauvaises surprises en combat, avec une simple unité, pourrez-vous sauver la vie à la dernière minute, une fois votre tactique faite, partez en missions: il faut en général soit repousser les ennemies ou au contraire enfoncer les lignes. Dans son ensemble, la partie solo est très bien construite et très prenante.

A l’heure où j’écris cette article, je n’ai pas fini la campagne entièrement, j’attaque la mission principale à 3 étoiles. comptez environ 1 heure par missions voir plus, sachant que la difficulté monte en niveau, vous aurez de quoi vous occuper.

 

En mode escarmouche, c’est à nous de tout prédéfinir entre la difficulté, le mode  conquête ou destruction, les ressources de départ (250 à 1500 PTS), le champs de bataille (bois, villes….),  le niveau de revenu, les points de victoire (2000,5000 ou destruction totale), la durée de la partie (30, 60 minutes ou illimité), comme vous pouvez le voir le mode escarmouche est bien fourni en possibilité.

Chaque Unité possède sa propre résistance (blindage), puissance de feu, de coût en PTS, on peut également faire appel à des unités expérimentées ou vétérans, des officiers et pleins d’autres encore, on passera un sacré bout de temps à créer la meilleur division possible.

 

Toutefois, vous ne pourrez pas sélectionner les unités les plus puissantes dès le début de la mission, cela serait trop facile, elles seront débloquées tardivement dans la mission (phase A,B,C). Le système de combat se repose principalement sur la ligne de front, en bleu pour nos unités et en rouge pour les ennemies que l’on doit éloigner le plus loin possible, cela rapportera des points, le premier qui remporte le nombre suffisant de points remporte la partie ou alors faîtes une destruction totale des unités ennemies. Dans Steel Division : Normandy 44, rien n’est gagné d’avance chaque parcelle de terre, de maison, peut être un piège, car oui des unités ennemies peuvent se dissimuler derrière un bois, une maison… un char détruit peut en cacher un autre, cela marche également pour vous, user de ces mêmes tactiques pour remporter la victoire.

Visuellement, le jeu n’est pas une « claque », mais il reste plutôt jolie surtout avec les options à fond, les animations restent dans l’ensemble rigides, L’Iris Zoom, le moteur graphique, font des merveilles : gérer un zoom hallucinant, du petit bosquet où se trouve notre éclaireur jusqu’à une vision quasi-satellite au dessus des nuages. C’est vraiment bluffant. Si vous cherchez le côté historique du jeu, vous serez servit entre les lieux historique tels que : Colleville-sur-Mer, Sainte-Mère-l’Eglise, Pegasus Bridge (Bénouville), Pointe du Hoc, Caen… ainsi que les Divisions et les unités qui les composent 2ème Division Blindée Française, 101ème Aéroportée Américaine, Panzer Lehr, 2ème SS Division Dais Reich.. Moi j’ai été conquis et MERCI pour cela.

Coté multijoueur, nous aurons du choix entre du 1vs1 allant du 10vs10, ici le stresse monte vraiment à fond ici, notre tension en prend un sérieux coup, les attaques fusent de tous les côtés.

Conclusion :

Graphiquement le jeu est réussi, la stratégie est tout simplement excellente et poussée à l’extrême, la durée de vie est titanesque, la jouabilité est sans prise de tête, le multijoueur est un réel stresse.  Steel Division : Normandy 44 est une vraie merveille que ce soit du côté historique, que de la stratégie, j’ai pris en réel plaisir à jouer à ce jeu, qui m’a en même temps réconcilié avec les jeux du genre. 

Fans de Seconde Guerre Mondiale FONCEZ!!! Les autres FONCEZ également !!! Enjoy!!!

 

90% Excellent

Steel Division : Normandy 44 est tout simplement un excellent jeu et le "meilleur" jeu de stratégie que j'ai joué.
+ Le côté historique
+ Nombre impressionnant d'unités
+ La stratégie poussée à l'extrême
+ La durée de vie
+ Techniquement réussi
- Trop de stresse en mode multi LOL

  • 90 %
  • User Ratings (1 Votes) 0 %
Share.

About Author

Leave A Reply