[Test] Sherlock Holmes : The Devil’s Daugther

0

Testé sur PC

Développeur Frogwares
Éditeur BigBen
Sortie 10 Juin 2016
Plateforme Xbox One/PS4 et PC

Sherlock Holmes : The Devil’s Daugther est le huitième épisode de notre chère détective et de son acolyte Watson. Le jeu est développé par le studio français Frogwares et édité pas BigBen interactive. Il est présenté par ses développeurs comme étant une évolution de la série, malheureusement je ne pourrais faire de comparaison avec les précédents épisodes, je n’y ai absolument pas joué et je n’aurai jamais pensé y jouer un jour, les jeux à énigmes très peu pour moi surtout sur consoles, étant passé sur PC je me suis laissé tenter par cette aventure, je peux vous dire que j’étais bien bête d’avoir loupé des jeux comme Sherlock Holmes. Une fois Sherlock Holmes : The Devil’s Daugther lancé, j’ai eu du mal a lâcher ma manette « oui oui je joue avec une manette sur PC » , étant un habitué des jeux d’aventures, FPS, d’action et de sport, je me suis laissé entraîner dans cette aventure avec Mr.Holmes et Watson ce qui m’a surpris, on se prend réellement pour un détective et on veut venir à bout de ces enquêtes aux nombres de 4 dans cet épisode. Tout d’abord, avant de vous lancer dans votre première enquête, vous retrouvez Holmes en bien mauvaise posture très mauvaise posture même, il court, fuit quelqu’un et là vous voyez le bout du fusil et une balle sort de celui-ci qui part tout droit sur notre détective et « paff » plus rien. Sherlock Holmes : The Devil’s Daugther donne le ton dès le début cela donne envie de savoir ce qui s’est passé et que se passera-t-il après ça ????

Notre chère détective est-il toujours vivant ??? Après qui ou quoi fuit-il ???? Qu’a t-il découvert pour se mettre dans une telle situation ???  

2016-06-20 (11)

Après cela nous retrouvons Holmes au cœur de Londres à l’époque victorienne, qui semble s’ennuyer à mourir, allongé sur son canapé, il ne va pas y rester longtemps; justement sa première enquête arrive, une femme emmène un garçon qui se retrouve seul: son père a disparu enfin il n’est jamais revenu, ce qui inquiète le petit garçon, Sherlock Holmes va prendre immédiatement cette enquête. A partir de là vous commencez à enquêter, avant de questionner le petit garçon, vous devez tout d’abord chercher sur lui des indices, qui, par la suite vous permettra lors de certains dialogues de montrer les preuves trouvées, exemple : sur le petit garçon, on a découvert son nom grâce au médaillon autour de son cou, qu’il était triste son père n’étant plus là*, qu’il avait une malformation….

 certain moment comme ici vous avez le choix entre 2 solutions: soit le garçon avait une conjonctivite ou alors il était triste, donc faite attention aux dialogues et à tous ce qui vous entour, cela vous donnera la réponse.

Si une erreur arrive vous n’aurez pas son portrait complet et forcément vous ne pourrez contrecarrer un dialogue; rien que cette partie du jeu est vraiment excellente, vous serez surpris de tous ce qu’il nous offre.

IMG_20160620_163255 IMG_20160620_163347

J’ai été surpris aussi de voir un Sherlock Holmes mal habillé, il y a du laissé allé Mr.Holmes, il doit bien y avoir une raison pour cela ??? Rien que pour ça j’ai envie de découvrir les précédents épisodes, la tenue de Holmes ne vous plait pas? ne vous inquiétez pas, vous disposez de la garde robe de Holmes pour qu’il soit un peu plus classe, juste à côté de l’armoire à vêtements vous pourrez également changer la coupe de cheveux, la barbe….  TOP de profiter de cela.

En plus des enquêtes, vous aurez le droit à des mini-jeux tout au long de l’aventure, en parlant d’enquêtes : elles se comportent principalement d’enlèvements ou de meurtres.

Petit point négatif tout de même : lors des faces d’enquêtes à la découverte d’indices, celles-ci sont déjà prédéfinies, dommage, j’aurai préféré chercher par moi même les preuves.

A part cela c’est vraiment top de diriger Holmes et compagnies  dans cet univers et oui dans certaine enquête vous ne contrôlerez pas que Sherlock Holmes, dans la première enquête par exemple vous contrôlerez un petit garçon de la rue et bien d’autres dans les suivantes. L’histoire de cet épisode se concentre aussi principalement sur la fille adoptive de Holmes, qui sert de fil conducteur.

Quel secret lui cache-t-il ??? va-t-il lui dire ??? Quelles seront les conséquences ???

IMG_20160620_163308

A vous de le découvrir.

  • Lors des faces d’enquêtes vous pourrez utiliser les 2 pouvoirs de Holmes : Le premier nous permet de trouvée des indices cachés qui seront colorés en jaune.
  • Le deuxième : le pouvoir de l’imagination qui nous permettra de reconstituer un film (voir ce qui s’est passé lors d’un meurtre).

Et oui, il a des pouvoirs tels un spider-man avec son spider-sens, sauf qui ceux-ci  vous permettrons d’avancer dans vos enquêtes.

IMG_20160620_171012 IMG_20160620_171053

Sherlock Holmes : Devil’s Daughter m’a conquis par ses enquêtes et son univers touchant mais aussi par sa qualité graphique, le jeu est vraiment magnifique, les visages sont très réalistes, les détails des vêtements, les cheveux, tout est beau et là je parle que de la réalisations des personnages, les décors/villes parcourus sont tout aussi beau : quels plaisirs de parcourir Whitechapel, Bakerstreet ou Scotland Yard sa grouille de détails, voir les feuilles des arbres voler, les branches bougées au gré du vent, ainsi que les cheveux et j’en passe, cela nous plonge encore plus dans cette aventure.

Bien entendu je vous parle ici de la version PC, je n’ai pas vu tourner les versions One et PS4,

Je fais tourner Sherlock Holmes : Devil’s Daughter sur un PC Asus ROG Core-i5 avec une Nvidia GTX 960m et le jeu est vraiment magnifique et tout tourne parfaitement bien et tous les paramètres à fond.

 maxresdefault

Là où Sherlock Holmes : Devil’s Daughter m’a agréablement surpris c’est du côté de sa bande-son, le jeu est entièrement en français, comprenez par là texte et voix, le doublage des acteurs français est vraiment parfait, vous entendrez dans certaines occasions des bruits bien sympathique. Quant à la jouabilité, elle est au rendez-vous, j’ai essayé le combo souris/clavier, elle répond bien malgré que je ne suis pas un habitué sur PC, j’ai opté pour une bonne veille manette et à ce niveau là c’est le pied, Holmes et compagnies répondent à merveille.

Comptez environ une dizaine d’heures pour boucler l’aventure, cela reste vraiment correct pour ce style de jeu, comptez plus si vous voulez faire tout à 100%, vous allez forcément vous tromper dans les déductions de certaines preuves, ce qui veut dire que vous recommencerez Sherlock Holmes : Devil’s Daughter.

Dans son ensemble, Sherlock Holmes : Devil’s Daughter est une très belle surprise, un merveilleux jeu d’enquêtes, une fois lancé vous aurez du mal à lâcher votre clavier ou votre manette, une chose comptera : savoir qui sont les coupables.

Conclusion :

Afficher l'image d'origine

Je ne suis pas un fan de jeu d’enquêtes en général, mais Sherlock Holmes : Devil’s Daughter est une exception et il donne envie de découvrir les précédents épisodes.

Cet épisode est techniquement magnifique, l’histoire et les enquêtes donnent envie de continuer, comptez en plus à cela la bande-son au top et une durée de vie très correcte pour ce genre de jeu.

FONCEZ!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply