[Avis] Drone Mambo de chez Parrot

0

Prix conseillé : 99 euros 

Les articles concernant les drones sont quasi absents sur le blog, à l’exception de BuzzBee le mini-drone mais sinon il n’y a rien sur les drones et cela va bientôt changer en commençant par le drone Mambo de chez Parrot, un drone quadricoptère qui tient dans la main et peut se piloter aussi bien en intérieur qu’en extérieur et qui nous permettra de tirer des billes (plastiques) grâce à son mini-canon et à attraper des (petits) objets via sa pince qui sont tous les deux amovibles. La marque Parrot est très connue dans le domaine des drones et le Mambo est l’un de leurs derniers nés, un drone que l’on pourra contrôler via notre smartphone ou la manette Flypad.

Unboxing : 

Ici, on aura affaire à une petite boîte rectangulaire, le Mambo sera clairement mis en avant, on retrouvera une représentation de celui-ci sur la face avant ainsi que les deux accessoires (le mini-canon et la pince), sur les côtés nous aurons quelques informations comme par exemple : l’autonomie, le poids/la taille du Mambo, le contenu de la boîte… et à l’arrière nous pourrons voir des photos du mini-canon et de la pince en pleine action ainsi que de la maniabilité via l’application sur nos smartphones, cela donne vraiment envie d’essayer le drone et ses accessoires. Dans son ensemble, la boîte est simple, mais elle est efficace, elle attira l’attention.

A l’intérieure nous trouverons :

  • Le drone Mambo
  • Le mini-canon
  • La pince 
  • Le guide d’utilisation 
  • 1 sac de 50 billes
  • 4 protèges hélices

Le Mambo est très bien calé dans sa boîte, on trouvera 2 blocs de polyester collés à l’intérieure (en haut de la boîte), qui permet de retenir le drone de droite à gauche, idéal en cas de transport. Le drone est très facile à retirer de sa boîte, en revanche, on aura un peu plus de difficulté pour retirer les autres composants sans pour autant arracher le carton.

Ensemble Général :

Le Mambo est esthétiquement réussi, le blanc et le noir lui vont à merveille, au début je m’attendais à un drone beaucoup plus grand et à ma grande surprise, il est assez petit pour un drone, la qualité des matériaux est au rendez-vous, le drone est en plastique très résistant (je dirais en PVC même), après plusieurs chutes, il n’a eu aucune rayures/égratignures ou des casses, ALORS OUI, le drone est très solide. Sur le dessus du Mambo, nous aurons 4 petits connecteurs (jaunes), ceux-ci serviront bien évidemment lors de la connexion avec le mini-canon et la pince, il y aura également 2 emplacements vides qui serviront pour maintenir l’un des 2 accessoires, l’ensemble ressemble ni plus ni moins à une brique LEGO. Au bout du Mambo, nous aurons une sorte de petite languette, elle sert à maintenir la batterie et aussi pour la retirer, le dessous du Mambo est de la même matière, mais ici le plastique est presque caoutchouteux. On trouvera également un cercle gris, qui est l’objectif de l’appareil photo, ainsi que le bouton Power en bas à gauche (il est difficile à apercevoir). Sur la face avant, on identifiera 2 petites LED, qui forment les yeux du Mambo et en même temps indique le niveau de batterie, vert quand c’est plein et rouge quand la batterie commence à faiblir. Les 4 hélices semblent assez solides, on pourra compter sur 4 arcs de cercle qui protégeront les hélices, idéal à l’intérieure d’une maison en cas de rapprochement d’un mur/ d’une chaise/ d’une armoire et pleins d’autres obstacles, ces 4 arc de cercle sont bien sûr amovibles.

Le Mambo est vraiment léger et très pratique, le fait d’avoir 1 mini-canon et une pince reste plutôt top. On pourra choisir d’installer l’un ou l’autre à volonté, n’est en moins, je trouve le mini-canon très moyen, ne comptez pas lancer à plus d’1 mètre, cela reste rassurant pour la sécurité des enfants et il reste très très difficile pour viser, pour ma part, j’ai vite abandonné le mini-canon, la pince reste beaucoup plus amusante et pratique, même s’il faut beaucoup d’entraînements pour pouvoir réussir à attraper du premier coup un objet. Pour faire fonctionner l’ensemble, il faudra avant tout télécharger l’application « FreeFlight Mini »  disponible sur Android et IOS; une fois fait, rien de plus simple, il suffit d’allumer le Mambo et de le poser sur une surface plate, lancer l’application (activer le bluetooth de votre smartphone), il faut attendre environ 1 minute et voilà, notre smartphone est connecté avec le Mambo. La maniabilité du drone est très simple et facile à prendre en main, sur le smartphone on retrouvera 2 représentations de joysticks, celui de gauche servira à faire descendre/monter le drone ainsi que de le faire tourner, celui de droite servira pour la direction (droite/gauche/devant/derrière). Si l’on décide d’installer le mini-canon ou la pince, un petit cercle apparaîtra entre les 2 joysticks, il suffit d’appuyer dessus pour activer leurs fonctions. Comme dit plus haut, le Mambo a un objectif photo en dessous de lui, prendre des photos n’a jamais été aussi simple, il suffit d’appuyer sur le symbole (représentant un appareil photo), en haut à droite pour enclencher une capture.

Concernant l’installation du mini-canon et de la pince, il se fond très rapidement et facilement, le canon a tendance à moins tenir que la pince, en revanche pour les retirer il faudra faire très attention, cela reste assez délicat.

Dans les paramètres, il est possible d’enclencher le GPS, surveiller la durée d’utilisation et de voir si un crash est intervenu ou de partager les données récoltées, l’application est vraiment très simple à utiliser, je n’ai même pas eu besoin de lire la notice, tout est très bien expliqué.

En vol, le Mambo est très maniable. Pour le faire décoller, il faut absolument le POSER sur une surface plate, une fois que l’on appuie sur « start », le drone décolle automatiquement à environ 1 mètre du sol. Si la batterie devient faible, il se posera de lui-même, pas de risque de forte chute en cas de batterie faible, ce qui est plutôt pas mal en soi. Le GROS POINT FAIBLE du Mambo reste sans conteste sa batterie, qui prend environ 50 minutes pour la charger complètement et celle-ci rend l’âme, à gauche au bout de 6-8 minutes de vol, ce qui est extrêmement court, beaucoup trop court même.

Attention : Quand je parle « la batterie rendra l’âme » je veux dire qu’elle s’éteindra au bout de 6-8 minutes, ce qui reste très frustrant, lorsque l’on essaye de maîtriser le mini-canon et la pince, j’aurais aimé une durée allant de 15-20 minutes minimum. Sur la boîte du Mambo il est indiqué 9 minutes de vol.   

 

Achetez le drone Mambo ici

 

Conclusion :

Le Mambo de chez Parrot est un très bon drone malgré la faiblesse de sa batterie qui au bout de quelques minutes rendra l’âme, le mini-canon quant à lui est plutôt mitigé, la pince est une très bonne idée et reste facile à utiliser. La qualité et les finitions du Mambo sont au rendez-vous.

Il reste également très simple à manipuler via l’application » FreeFlight Mini ».

Concernant son prix, je trouve le Mambo pas excessivement cher, vu la qualité offerte par ce dernier.

 

Share.

About Author

Leave A Reply